Quel serait le profil idéal à la présidence de la CAF en 2021 ?





Football,CAF


 

La Confédération Africaine de Football connaîtra un nouveau président à l’issue de l’élection qui aura lieu au mois de mars 2021. Pour l’heure, quatre candidats sont déclarés à la succession du malgache Ahmad Ahmad. En l’absence de ce dernier suspendu de toute activité sportive pendant les cinq prochaines années, les chances sont bien réparties entre les 4 candidats en lice. Toutefois, l’Afrique est à la recherche d’un candidat taillé capable de répondre à certaines exigences et de relever le niveau du football africain. Quel serait donc le profil idéal à la présidence de la CAF en 2021 ?

A la clôture du dépôt des dossiers, cinq candidatures ont été enregistrées dont celle du président sortant Ahmad Ahmad. Mais finalement, ce dernier ne pourra compétir en raison de sa suspension par l’instance dirigeante du football mondial.  A ce jour, quatre candidats sont en lice. Il s’agit du mauritanien Ahmed Yahya, de l’ivoirien Jacques Anouma qui permettra certainement à bon nombres d’africain à parier en Côte d'Ivoire , du sénégalais Augustin Senghor et du sud-africain Patrick Motsepe. Chaque candidat, proche d’une manière ou d’une autre du football au niveau local, africain ou même mondial ont chacun un projet pour se faire porter à la tête de l’instance africaine. Mais ils devraient répondre à des exigences plus ou moins particulières. 

Un président rassembleur capable de résoudre les problèmes structurels

Le profil idéal à la tête de la CAF serait un président avec une vision panafricaine. Un président capable de réunir tous les acteurs du football africain autour de la même table. Un président capable de mettre fin aux différentes rivalités dans le sport entre les pays de l’Afrique du Nord. Le profil idéal serait également un président capable de mettre fin au laisser aller, à la mal gouvernance et surtout à la corruption qui ternit depuis plusieurs années l’image de marque de la Confédération Africaine de Football. Et pour finir, il faut à la tête de cette institution un homme capable de faire bouger les choses afin que le continent africain puisse vraiment décoller au niveau de ce sport roi très pratiqué sur le continent.

Un président innovateur capable de réformes dans le football en Afrique

Le profil idéal serait aussi un candidat avec un sérieux projet de développement. Un candidat capable de faire revenir la Coupe du Monde de football en Afrique plus d’une décennie après seule de 2010 en Afrique du Sud. Un président capable de donner une nouvelle allure aux paris sportifs au Cameroun et aux compétitions interclubs en Afrique afin de les rapprocher un peu plus de celles d’Europe. Un président soucieux de la formation à la base des jeunes joueurs de football et un président en mesure de donner une nouvelle dimension au football féminin en Afrique. Enfin, la CAF recherche un président représentatif capable de porter valablement la voix des 56 fédérations membres aux tribunes de la FIFA. Un président qui pourrait enfin hausser le ton contre le racisme que subit u jour le jour les joueurs africains dans les divers championnats d’Europe. 

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Eliminatoires CAN 2019 (Guinée-Côte d’Ivoire) : 14 Eléphants pour démarrer le stage au Félicia

La Fif ne reconnait pas le parrainage des arbitres octroyé à Didier Drogba (Communiqué)