Accès à l'eau potable : Le Ministre Laurent Tchagba donne de bonnes nouvelles pour 2021





acces-a-leau-potable-le-ministre-laurent-tchagba-donne-de-bonnes-nouvelles-pour-2021


Le Ministre de l’hydraulique Laurent Tchagba a déclaré, au cours d’une rencontre avec la presse il y a quelques jours,  que la nappe phréatique d’Abidjan qui permettait la déserte en eau potable de plusieurs communes de la capitale ivoirienne  est contaminée au nitrate. Ce qui a affecté le fonctionnement de plusieurs châteaux d’eau et qui a compromis l’accès en eau potable des populations abidjanaises. Pour mettre fin à ce calvaire,  il s’est engagé à la rétablir afin de traiter cette eau pour la rendre potable et disponible.

Au nombre des perspectives, il a cité la continuité du projet d’Amélioration de Performances Techniques et Financière du secteur de l'eau potable (APTF), l’achèvement des travaux du projet de la Mé et sa mise sous service, le démarrage du projet d’alimentation en eau potable de la ville d’Abidjan à partir de la lagune Aghien, la poursuite du projet de renforcement de la capacité de stockage du District d’Abidjan par la construction de deux réservoirs et le renforcement du réseau de distribution des quartiers souffrant de sous dimensionnement ou de vétusté du réseau et le démarrage du projet d’optimisation du réseau d’eau potable d’Abobo.

Face aux journalistes,  le ministre de l’hydraulique a fait savoir que les villes de l’intérieur du pays ne sont pas en marge de cette volonté  de mettre fin aux corvées liées à l’eau. Laurent Tchagba a promis de mettre en place une nouvelle gouvernance  pour éviter que les populations retournent au marigot ou au puits.

"Au-delà de 2000 habitants, les pompes à motricité humaine ne sont plus adaptées, il faut donc passer à l’hydraulique villageoise améliorée avec des points d’eau. Nous allons donc travailler en multi-villages", a t-il annoncé. A côté de de cela, il a promis la continuité et la réalisation des travaux des différents projets entamés en 2020 dont celui  des 12 villes (Divo, Katiola, Séguéla, Bouaflé, Gagnoa, Grand-Lahou, Tanda, Sassandra, Boundiali, Mankono, Touba et Odienné) d’un coût global de 170 milliards 250 millions, un prêt   Exim Bank Chine, celui du renforcement de l’alimentation en eau potable de Gagnoa et Sinfra. De nouveaux projets comme le démarrage de  la réalisation du programme d’alimentation en eau potable dans 200 Chefs-lieux de sous-préfectures non encore équipés.

Le rural n’est pas en reste dans la politique d’accès à l’eau potable de l’Etat de Côte d’Ivoire.  C’est pourquoi le programme social de gouvernement (PS Gouv), financé par la BAD permettra de faire la maintenance de 21000 pompes.

Plusieurs autres reformes seront entreprises pour faire de l’accès à l’eau pour tous, une réalité en Côte d’Ivoire

Placé sous le thème "Bilan des activités en 2020 du ministère de l’hydraulique", cette rencontre a permis au premier responsable de l’eau en Côte d’Ivoire de dresser le bilan de la gestion de l’eau potable en Côte d’Ivoire durant l’année 2020 marquée par la pandémie de la Covid 19.

"Pour l’année 2020, notre souci premier était de mettre tout en œuvre pour qu’Abidjan où nous avions de gros soucis de canalisation, le problème de la disponibilité de l’eau potable soit réglé. Nous avons donc élaboré le projet APTF que nous avons lancé le 8 mai 2020 à Yopougon. Ce projet, d’un cout global de 47 milliards s’exécutera en 18 mois  et viendra résoudre en urgence le problème d’eau potable dans 155 quartiers et sous-quartiers du Grand-Abidjan qui ont été identifiés pour la réalisation des travaux urgents en vue d’y améliorer la déserte en eau potable", a expliqué Laurent Tchagba. Il a fait savoir que plusieurs autres projets structurants  ont été entamés à l’intérieur du pays et au niveau rural afin de prendre tout le monde en compte dans le cadre de la politique de l’eau pour tous.

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

PDCI : Après les désertions, le dernier message de Bédié aux militants

Le premier ministre inaugure vendredi un château d’eau à Tafiré (Maire)