Audience ( avant l’installation du CN) :Ce que Danho a demandé aux émissaires de la FIFA





Football,Danho Paulin,Fifa,Fif


Afin de résoudre la crise qui secoue la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), une mission de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est arrivée à Abidjan mercredi 13 janvier 2021 pour un séjour de deux (2) jours. Dans leur agenda de travail, les émissaires de la FIFA, M. VERON Mosengo Omba et Mme SOLÉMALÉ Sarah ont été reçus en audience ce jeudi 14 janvier 2021 par le Ministre des Sports, Paulin Claude DANHO.

Au cours de cette rencontre, le Directeur des Associations membres de la FIFA pour l’Afrique et les Caraïbes et la Senior Manager sont venus faire leurs civilités au Premier Responsable du Sport Ivoirien et lui annoncer l’installation ce jeudi 14 janvier 2021, du comité de normalisation conformément à la décision de la FIFA du 24 décembre 2020 ; décision intervenue suite au blocage du processus de renouvellement des instances dirigeantes de la FIF. S’agissant du mandat du Comité de Normalisation, M. VERON a expliqué ses principales missions qui sont de gérer les affaires courantes de la FIF, mettre à plat les textes (règlement, statut et code électoral) de la FIF afin d’y corriger les contradictions et dysfonctionnements relevés par la commission d’enquête conjointe FIFA/CAF (Septembre-octobre 2020) et d’organiser l’élection du nouveau comité exécutif. Il a en outre précisé que le Comité de Normalisation n’aura pas à charge la gestion des projets de développement.

Le Ministre des Sports dans son échange avec les émissaires de la FIFA a fait état du fait que le gouvernement de Côte d’Ivoire souhaite un retour rapide à la normalité tout en les rassurant, en ce qui le concerne, de sa disponibilité à tout mettre en œuvre afin que la normalisation se déroule le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions.

Il rappelé le cadre légal qui lie l’Etat de Côte d’Ivoire à la FIF à qui mandat appuyé par une convention d’objectifs pluriannuelle a été donné pour le développement du football en Côte d’Ivoire. Ce cadre fait obligation à la tutelle d’avoir un regard privilégié sur les activités de la fédération.

Le Ministre DANHO a souhaité que le Comité de normalisation accompagne la reprise du championnat national et la participation des équipes ivoiriennes aux compétitions continentales et internationales afin de soulager les clubs et les sportifs.

Le Premier Responsable du Sport Ivoirien a rappelé et justifié l’importance du football en Côte d’Ivoire, en faisant mention des importants investissements (350 milliards d’investissement direct) effectués par le gouvernement depuis 2015 en préparation de la CAN 2023 que la Côte d’Ivoire organise et ambitionne de gagner. Et pour y parvenir, l’Etat compte sur une fédération forte.

C’est pourquoi, pour accompagner le processus de normalisation, le Ministre DANHO a enfin annoncé à la délégation de la FIFA, les importantes mesures fermes que la tutelle a dû prendre face à la décision de la FIFA de mettre la FIF sous la gestion d’un comité de normalisation.

 Il s’agit :

– d’un état précis de l’utilisation des ressources financières allouées à la FIF en 2020 ;

– d’une demande de provision de la subvention pour l’année 2021, dorénavant gérée par le Ministère afin de poursuivre le développement de la filière du football ;

– la poursuite du financement de la participation de la Côte d’Ivoire aux compétitions africaines et internationales par la régie des compétitions internationales du Ministère des Sports.

Sur ces points, les représentants de la FIFA ont remercié le Ministre DANHO pour les importants appuis financiers constants apportés par le gouvernement ivoirien à la FIF et salué la non-ingérence de la tutelle dans la gestion interne de la fédération et entre la fédération et ses instances suprêmes et plus précisément tout au long de cette crise à la FIF .

Concernant la reprise des compétitions nationales, ils ont non seulement salué ce vœu mais ont surtout rappelé qu’ils n’ont jamais demandé l’arrêt de celles-ci malgré la crise. Mieux, ils ont annoncé un soutien spécial COVID 19 de la FIFA pour aider les clubs qui selon les mots de M. VERON « sont la base de la FIFA, sans club , il n’y a pas de FIFA ,sans club , il n’y a pas de FIF » . En attendant la publication officielle des membres de la Commission de Normalisation de la FIF au cours de la journée, le Directeur des membres de la FIFA pour l’Afrique et les Caraïbes a dévoilé quelques critères et conditions importants dans le choix des membres de cette administration provisoire : la probité, l’impossibilité d’être candidat à la présidence de la FIF, le détachement du monde du football..

Source ministère des Sports

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Un élève, présumé membre d’un gang à Tiébissou, aux arrêts

10e édition du Festival International du Rire d’Abidjan (FIRA 2019) : une soixantaine de comédiens et humoristes attendus