Côte d’Ivoire / Le processus d’attribution de la carte CIJP bientôt numérisé





Côte d'Ivoire,CIJP,Remise


Le processus d’attribution de la Carte d’identité de journaliste professionnel et de professionnel de la communication (CIJP) va bientôt être numérisé, a fait savoir mardi le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, assurant qu’il va travailler à l’effectivité de cette action.

« Je voudrais vous informer que la Politique nationale et des médias (PONACOM), l’œuvre commune de toute la corporation, a inscrit la numérisation du processus d’attribution de la carte CIJP dans ses actions. Nous travaillerons à l’effectivité de cette demande qui nous mènera vers l’inévitable modernisation de nos habitudes. Ce processus vous facilitera la tâche », a relevé M. Touré, au cours de la cérémonie de remise officielle des cartes CIJP.

Il a assuré à la CIJP, de son engagement permanent à leurs côtés et de l’accompagnement du ministère.

S’adressant aux journalistes, Sidi Touré les a exhorté à en faire le meilleur usage pour la noblesse de leur métier, pour la paix et la démocratie dans le pays. « La carte vous engage dans le respect des principes d’équité, de liberté, d’éthique et de la déontologie en matière d’information », a-t-il dit, relevant la vitalité de la profession par les 123 nouvelles demandes de la carte.

Selon le président de la CIJP, Abdoulaye Villard Sanogo, la commission au terme de 10 séances de délibération, a examiné 851 dossiers et accordé la carte à 820 postulants dont 580 journalistes et 240 professionnels de la communication. Parmi ces bénéficiaires, on compte 164 femmes, soit moins de 20%.

La commission a examiné moins de demandes de postulants à la carte environ une quinzaine, par rapport à l’année dernière, soit 851 contre 868.

Mis en place en 2006 par le décret 2006-316 du 25 octobre 2006, la CIJP, est chargée de l’attribution de la carte de journaliste professionnel et de professionnel de la communication. Elle est composée de 12 membres, quatre représentants de l’Autorité nationale de la Presse, quatre de la Haute autorité de la communication audiovisuelle, et quatre représentants de l’Observatoire de l’éthique et de la déontologie.

(AIP)

ena/kam

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Affaire inondation du grand bloc du Chu de Yopougon : les causes, selon le ministère de la Santé

L'Algérie bat le Sénégal et remporte la Can 2019