Côte d’Ivoire / La défense d’Alain Lobognon va faire appel de la condamnation de son client





Côte d’Ivoire,Procès,Alain Lobognon


L’avocate du député Alain Lobognon, Me Affousiata Bamba a décidé, mardi, de faire appel de la décision prise par les juges de la chambre de première instance du tribunal du Plateau, de  condamnation de son client à un an de prison ferme et 300.000 francs CFA d’amende pour divulgation de fausse information.

“Nous interjetons appel, et nous verrons ce que les juges de la chambre de la cour d’appel décideront”, a déclaré Me Affousiata Bamba, lors d’une conférence de presse, au terme de ce procès.

“Nous espérons que nous aurons affaire à des interlocuteurs qui pourront partager avec nous celle de la démocratie et de l’application rigoureuse de la loi”, a indiqué pour sa part Me Gohi Bi, un autre avocat de l’équipe de campagne de l’ex-ministre des Sports, en référence aux juges de la chambre d’appel.

Pour Me Affousita Bamba, un arrêt pris par le bureau de l’Assemblée nationale aurait permis de suspendre les poursuites entamées par le procureur de la République Adou Richard. Dénonçant une incompétence de forme du tribunal quant au jugement du parlementaire, les avocats du député Alain Lobognon avait quitté la salle d’audience, lors du procès, en guise de protestation.

“Un ancien ministre ne peut faire l’objet de poursuite, en matière de flagrant délit que selon une procédure exceptionnellement édictée par le code”, a soutenu  Me Gohi Bi.

Alain Lobognon était poursuivi pour avoir diffusé un message sur le réseau social twitter, annonçant l’arrestation du député Jacques Ehouo, tête de la liste déclaré élue aux élection municipales du Plateau en octobre. Un information jugée fausse qui, selon le procureur, a créé des troubles à l’ordre public, notamment des manifestations violentes cde jeunes de la communauté Ebrié, le groupe ethnique de M. Ehouo.

(AIP)

nmfa/tm

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Affrontements gardes pénitentiaires-étudiants, le syndicat des enseignants du supérieur condamne et exige le départ des gardes

La CAF dévoile le ballon officiel de la Can 2019