Arts Plastiques : Plus de 45 artistes racontent l’histoire des arts visuels ivoiriens au musée Adama Toungara d’Abobo





arts-plastiques-plus-de-45-artistes-racontent-lhistoire-des-arts-visuels-ivoiriens-au-musee-adama-toungara-dabobo


En prélude au vernissage de  la 2e grande exposition d’œuvres d’arts dénommée "1957-2021 : 64 ans d’arts visuels en Côte d’Ivoire" qui aura lieu dès le jeudi 18 février au musée ses cultures contemporaines Adama Toungara (MuCAT) d’Abobo, le professeur Yacouba Konaté, Directeur général du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan  (MASA)a animé une conférence de presse le mardi 16 février.

Une occasion pour lui de situer le contexte de ce grand rendez-vous des arts plastiques, car selon des témoignages concordants, 1957 marque la date de la première exposition individuelle d’inspiration moderne, dédiée à un artiste du territoire qu’est Michel Kodjo. Aussi, entre cette date et aujourd’hui,  les images de Johana Choumali reconfigurent la photographie, tandis que les tableaux d’Aboudia décochent des fulgurances à haute fréquence. Dans le même temps, des peintres tels que  Gérard Santoni, Monné Bou, Samir Stenka, James Houra, Tamsir Dia, etc. tendent la main à leurs cadets, notamment Yapi Roger, Salif Diabagaté, Soro Péhoué, qui ont développé chacun une ligne d’écriture spécifique.

Au-delà des figures marquantes de l’histoire de l’art en Côte d’Ivoire, cette exposition fera signe aussi aux différents courants tels que le Vohou vohou (promu par des artistes comme Youssouph bath, Théodore Kodougnon, et Mathilde Moreau), la peinture populaire dite naive (portée par Augustin Kassi) et les sculptures.

C’est donc une belle diversité que proposeront les 45 artistes qui seront présents sur les murs et les pièces du MuCAT dès jeudi.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Wattao se mettait au service de la jeunesse de Doropo (Maire)

Non-respect des gestes barrières : Plus de 350 véhicules mis en fourrière (Police)