Accès à l’eau potable : Fin de calvaire pour les populations d’Agbossou





acces-a-leau-potable-fin-de-calvaire-pour-les-populations-dagbossou


C’est dans la ferveur que les populations du village d’Agbossou, dans la sous-préfecture d’Andé (Région du Moronou), ont accueilli le Ministre de l’hydraulique  Laurent Tchagba et l’inspecteur général d’Etat, Ahoua N’Doli Théophile  le dimanche dimanche 21 février 2021, à l’occasion de l’inauguration de leur château d’eau.

Ce projet, d’un coût global de 327 millions de FCFA, a une production d’eau potable de 528 m3/jour. Ce qui couvre totalement les besoins  en eau potable et garantit l’accès à l’eau potable aux populations de jusqu’à l’horizon 2033.

"L’avènement de cette infrastructure permettra de mettre fin au calvaire des populations, d’améliorer la santé de ces dernières et d’autre part de réduire les corvées d’eau imposées aux femmes, aux enfants et particulièrement aux jeunes filles. Celles-ci pourront désormais se consacrer à leurs études", a expliqué le Ministre Tchagba. Qui a par ailleurs promis des branchements sociaux en vue de les aider à avoir les compteurs d’eau de la Société de distribution de l’eau en Côte d’Ivoire (SODECI) à domicile à 10.000f au lieu de 167.000 FCFA.

Selon le porte-parole des populations, le village d’Agbossou était alimenté en eau à partir d’un système d’Hydraulique villageoise améliorée (HVA) de 15 m3 réalisé depuis 1974. Mais au fil des années, avec l’augmentation des populations, les besoins en eau potable se sont accrus et s’élevaient à environ 172 m3/j. Ce qui obligeait les populations à se tourner vers les puits et les marigots, sources de maladies hydriques.

Parrain de la cérémonie, l’inspecteur général d’État, Théophile Ahoua N’Doli a exprimé sa satisfaction au gouvernement et au président de la République Alassane Ouattara pour toutes les actions de développement visant le bien-être de ses parents.

Cette étape  a mis fin à une série d’activités de lancement de travaux et de livraison d’infrastructures hydrauliques que le ministre Laurent Tchagba dans les régions du Gontougo et du Moronou.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

MUGEFCI, un spécialiste de la protection sociale charge le Conseil d’administration : "Seul un audit extérieur et indépendant peut dire la vérité"

Mandat d’arrêt contre Guillaume Soro en France : la réaction des avocats de l’ex-président de l’Assemblée nationale