Côte d’Ivoire: Le RHDP unifié ne repondra plus aux "insultes" du PDCI (Bictogo)





Côte d'Ivoire,rhdp,Adama Bictogo


L’ancien ministre ivoirien Adama Bictogo, cadre du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) a assuré jeudi que Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié) n'allait plus répondre aux "insultes" de son ex-grand allié, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition).

 

"Nous ne répondrons plus à qui que ce soit. Nous n’avons plus la préoccupation des insultes. Que les Ivoiriens nous aiment, c'est l'essentiel", a affirmé M. Bictogo, à une conférence bilan du congrès du RHDP unifié dont il était le président du Comité d’organisation.

 

Samedi, le président du PDCI Henri Konan Bédié n’avait pas manqué d’envoyer des piques au RHDP qui organisait au même moment à Abidjan son premier congrès constitutif, lors d’une cérémonie à Daoukro (Centre).

 

M. Bédié s’était dit heureux de "voir les jeunes" du PDCI "si nombreux au moment où le RHDP se réunit avec pour bagages, de l'huile, du riz, et du pain sans lesquels" il ne peut "faire du nombre".
 

Il avait qualifié cette attitude de "folklore" qui "frise l'assemblée des militants manipulés enrôlés de force" pour soutenir le RHDP.
 

Ces propos avaient suscité de vives réactions des cadres du RHDP qui ont multiplié les déclarations.
 

"Si Bédié descend dans la poubelle, ça ne sera pas bon pour lui", avait prévenu la ministre de l’Education nationale Kandia Camara, en laissant entrevoir la possibilité d’éventuelles poursuites judiciaires contre l’ex-chef de l’Etat.

 

Le porte-parole du RHDP, Kobenan Kouassi Adjoumani, chef de file des frondeurs au sein du PDCI, avait à son tour qualifié de "choquants" ces propos de M. Bédié, estimant que le président de l’ex-parti unique "respire la haine et la rancune".

 

Mercredi, Henri Konan Bédié a affirmé qu’il ne comptait pas répondre à ces "attaques gratuites" des cadres du RHDP.

 

EFI

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Logement sociaux : les propriétaires à la cité ADO intégreront leurs maisons en septembre (Gon)

Les populations du Nord ivoirien satisfaites du bilan du Président Ouattara