Législatives à Niakara : Soungari Koné et Lagnon Fidèle bouclent le terrain





legislatives-a-niakara-soungari-kone-et-lagnon-fidele-bouclent-le-terrain


À Niakara, la campagne pour les élections législatives bat son plein. Chacun est sur le terrain, tentant de s’attirer le vote des populations. Mais la particularité dans cette circonscription, est qu’on ne parle plus de favoris comme pendant la pré-campagne. Chacun, avec ses moyens et sa stratégie, tente tant bien que mal de convaincre les électeurs. Mais, s’il y en a qui se démarque du lot, c’est bien le candidat Soungari Koné et sa suppléante Lagnon Fidèle Koné.
En effet, cette paire a opté pour une toute autre approche. Aller au contact des populations. Si elle n’a pas totalement abandonné les traditionnelles habitudes qui consistent à faire assez de "boucan", elle est restée tout de même fidèle à sa stratégie qui consiste à boucler le terrain en allant au contact des populations. Et la mayonnaise semble prendre. Il suffit d’observer seulement l’accueil que leur réservent les populations partout où la délégation est passée. À Arikokaha, Nagoniekaha, Longo, Kanawolo, Petonkaha, Badiokaha, Gnangbo, Tortiya, etc., le message du candidat Soungari Koné se résume en une seule phrase : "s’engagé ensemble pour un développement vrai".
En effet, comme il le dit lui-même, il n’est point question pour lui d’être élu pour son compte. C’est pourquoi, partout où il passe, il réitère son engagement : " … Je vous demande d’accepter de me confier une partie de votre pouvoir que je vais exercer en votre nom". Et ça, il le dit la main sur le cœur. Car, comme il le soutient lui-même, son engagement et sa détermination ont été guidés par la souffrance de ses parents. Car, dit-il, "quand on a vécu dans une société comme la nôtre, on partage forcément quelque chose de grand, de fort avec ses parents, ses proches et aussi avec ses amis".
Pour ce faire, il entend renforcer la cohésion sociale et refonder l’esprit de solidarité pour un développement participatif, faire de la jeunesse et les associations féminines le fer de lance du développement économique de cette circonscription (Niakara, Tortiya, Arikokaha) et faire de la bonne gestion de la circonscription un atout essentiel pour une économie forte et participative.
En tous cas, pour ce qu’on voit sur le terrain, son message ne tombe pas dans les oreilles de sourds.
Au départ 7, ce sont finalement 6 candidatures qui sont en course pour la législative dans la circonscription électorale de Niakara, Arikokaha et Tortiya.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Covid 19: Le point de la situation de la maladie à coronavirus au 26 juillet 2020

Concours de police 2019: les inscriptions ont débuté ce mardi