Législatives 2021 : Elections calmes et apaisées, malgré quelques disfonctionnements





legislatives-2021-elections-calmes-et-apaisees-malgre-quelques-disfonctionnements


Démarrés à 8h officiellement ce samedi 6 mars 2021, les votes pour les élections législatives ivoiriennes ont pris fin à 18h. 7,5 millions d’électeurs ivoiriens  devaient se rendre dans les urnes pour renouveler leurs 255 députés. Un scrutin très important, puisque, pour la première fois depuis dix ans, toutes les grandes formations politiques y participent.

Un tour dans plusieurs bureaux de vote des communes de Port-Bouët, Koumassi, Marcory et Treichville a permis de constater une affluence mitigée. Les votants venaient au compte-goutte.  Dans quelques endroits, des retards à l’arrivée du matériel et à l’allumage des tablettes, ou encore des disfonctionnements dans la distribution des cartes d’électeurs entassés dans des cartons ont été signalés. "Les cartes d’électeurs sont là, mais il n’y a personne de la CEI pour les distribuer. Chacun vient et fouille dans les cartons pour retrouver sa carte. Ce n’est pas professionnel" s’est indignée une observatrice au bureau de vote du CBCG de Treichville. Hormis cela, il n’y a pas d’incidents majeurs à signaler.

Le président Alassane Ouattara, leader du rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a voté en fin de matinée, au lycée Sainte Marie de Cocody. "C’est la première élection pluraliste depuis vingt ans. La campagne a été apaisée et je m’en réjouis", a-t-il déclaré après avoir accompli son devoir citoyen.

Il a par ailleurs souhaité que les épisodes malheureux de 2020 et 2010 soient définitivement derrière nous et que les Ivoiriens puissent choisir leurs représentants en toute quiétude.

Le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI RDA), Henri Konan Bédié, a quant à lui, voté une heure plus tôt dans le même bureau. Il a profité pour  appeler les Ivoiriens à aller voter massivement pour leur candidat. Il a exhorté aussi le gouvernement "à prendre toutes les mesures nécessaires pour la sécurisation du scrutin et pour empêcher des violences".

Rappelons que ce scrutin intervient après les dernières législatives de 2016, le RHDP, qui était à l’époque une alliance entre le RDR d’Alassane Ouattara et le PDCI de Henri Konan Bédié, avait remporté 167 sièges. 76 sièges étaient conquis par des indépendants.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Pros ivoiriens : Les pays du Golf, nouvel eldorado ?

Concours de beauté : Ces miss qui ont brisé les clichés avec leurs cheveux courts