E-commerce: La souffrance des livreurs





e-commerce-la-souffrance-des-livreurs


Dans le domaine du e-commerce, après les modes de paiement, c’est désormais la livraison qui connaît une véritable révolution. Les géants de la vente en ligne ont initié le mouvement en multipliant les modes de livraison proposés aux cyberacheteurs. Pour ces derniers, le choix et la qualité de la livraison sont même devenus le principal critère de choix d’un commerçant, avec le paiement.

Pourtant, bien que le secteur soit en plein essor, donc pourvoyeurs d’emplois pour de nombreux jeunes,  les livreurs ivoiriens ne sont pas aussi à leur aise que cela paraît.

Les boutiques et autres e-commerçants qui emploient des livreurs en deux-roues auto-entrepreneurs se plaignent de leurs prestations car souvent, les clients se plaignent du comportement de ces derniers.

De leur côté, quelques livreurs que nous avons interrogés nous ont laissé entendre que leur travail est complexe et pas de tout repos, surtout pour ceux qui perçoivent l’argent à la livraison des articles.

"Ce travail a beaucoup de contraintes. Nous devons apporter aux clients leurs colis commandés dans les délais les plus réduits alors que les embouteillages sont inévitables. Les clients sont de plus en plus exigeants et attentifs aux conditions de livraison", nous a confié Kouassi Georges.

Laurent, étudiant et livreur à temps partiel nous a expliqué pour sa part les risques qu’ils encourent dans l’exercice de leur travail. "Nous sommes exposés aux accidents, aux braquages et aux comportements discourtois des commerçants. Les grandes enseignes qui embauchent nos collègues aussi ne les traitent pas bien", révèle t-il.

En effet, une indiscrétion nous a fait savoir qu’une célèbre start-up qui s’est installée il y a quelques années à Abidjan verse 80 F par kilomètre parcouru au livreur. Le nombre de livraisons est donc important pour avoir plus d’argent.

"Ça c’est lorsque tu as une moto en bonne état et avec tous les papiers. Or presque tous les coursiers que vous voyez, ont des motos ‘’sans papiers’’. Donc avec le peu que nous gagnons, il faut prévoir pour les policiers et surtout prier Dieu pour ne pas faire d’accident et que le climat soit clément. En plus, il y a des clients véreux et capricieux qui n’hésitent souventefois à refuser leur colis arguant que le livreur a mis trop de temps à arriver. Tandis qu’en réalité, la faute incombe plutôt au demandeur de repas qui a refusé de décrocher les appels à notre arrivée. Et là, nous sommes obligés de rembourser la commande", a ajouté notre interlocuteur qui a requis l’anonymat et  qui estime qu’ils sont livrés à eux-mêmes.

Une situation qui a poussé les livreurs d’une entreprise de livraison de la place à entrer en grève il y a quelques mois.

Les risques liés à la collaboration entre commerçants, livreurs et clients sont   élevés et les intermédiaires estiment que ce sont eux qui paient le lourd tribu.

Quelle est la responsabilité des clients ? Notre prochaine parution nous en dira plus.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Après leur mariage religieux, Alpha Blondy et Aelissa Darragi passent devant le maire

Danané : Un élève de CE1 abat son ami à l’aide du fusil de chasse suite à une querelle