Décès d’Hamed Bakayoko : L’hommage des journalistes au "Golden Boy de la presse ivoirienne"





deces-dhamed-bakayoko-lhommage-des-journalistes-au-quotgolden-boy-de-la-presse-ivoiriennequot


L’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) et la grande famille de la presse ivoirienne a organisé le mardi 23 mars, un piquet d’honneur afin de rendre hommage au Premier ministre Hamed Bakayoko, "le seul journaliste qui, dans l’histoire du pays, s’est hissé au sommet de l’Etat".
Au menu de cette soirée qui a vu la présence des membres de la famille du défunt conduits par Zoumana Bakayoko, témoignages, anecdotes et autres digressions de journalistes, amis ou collaborateurs du “Golden boy de la presse ivoirienne” dont Moses Djinko, Bamba Alex Souleymane, Moussa Traoré (MT), Alafé Wakili, Amos Béonaho, Charles Sanga, Yves Zogbo Junior ainsi que le député Centrafricain Guy Moskit.
Jean-Claude Coulibaly, employé du Groupe Mayama Éditions et président de l’UNJCI, a déclaré que le Premier ministre Hamed Bakayoko étant journaliste lui-même, a été de tous temps pour les professionnels des médias, un interlocuteur naturel et une oreille attentive.
“ Pour avoir été patron de presse, il connaissait parfaitement les problèmes auxquels sont confrontées les entreprises de presse et par ricochet, les journalistes. Nous osons croire que nous trouverons la même oreille attentionnée auprès du nouveau Premier ministre, chef du gouvernement et auprès des autres autorités étatiques. Il y va de la survie de la presse en Côte d’Ivoire”, a-t-il souhaité.
Le directeur de cabinet du ministre de la Communication, Jean-Martial Adou, a félicité l’UNJCI pour cette initiative. Car l’illustre disparu a été "l’incarnation d’un modèle de réussite du journaliste et l’homme, toute sa vie, a vécu avec la grandeur d’âme qu’il avait ".
Cette grandeur d’âme qui se caractérisait, entre autres, par la générosité débordante d’Hamed Bakayoko, par son humilité, par son amour pour son prochain quelle que soit son obédience, son idéologie, ou son orientation, par son ouverture, a été relatée à l’envie par ses amis.
Pour rappel, le Premier ministre, ministre de la Défense et maire d’Abobo, Hamed Bakayoko, est décédé le mercredi 10 mars 2021 à Fribourg, en Allemagne, à l’âge de 56 ans, des suites d’un cancer. Sa dépouille mortelle est arrivée à Abidjan le samedi 13 mars et il a été inhumé le vendredi 19, à Séguéla, sa ville natale.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Côte d'Ivoire : Des mouvements de jeunes disent ''non'' aux alliances politiques

Ouattara salue les 55 années « de qualité et de professionnalisme » de Fraternité Matin