Côte d’Ivoire/N’Dri Koffi (promoteur de vin de papaye) "Si vous regardez les difficultés, vous n’avancez plus"





Prix Alassane Ouattara,côte d'ivoire,vin de papaye


Lauréat du prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent, en 2017, N’dri Koffi est porteur d’un projet basé sur la papaye, un projet visant à apporter une valeur ajoutée à ce fruit. A la faveur de la remise de chèques aux lauréats de la promotion 2018, vendredi, N’dri Koffi, dans un entretien accordé à pressecotedivoire.ci, demande aux jeunes promoteurs de minimiser les difficultés.

En quoi consiste votre projet sur la papaye ?
C’est un projet qui consiste à donner de la valeur ajoutée à un fruit, à un secteur d’activité qui connait  beaucoup de difficultés. Donc nous avons décidé de donner cette valeur ajoutée par la transformation. Donc on a commencé à développer un certain nombre de produits, le nectar de papaye et l’innovation qui est le vin de papaye. C’est à travers ce vin de papaye que nous avons été sélectionnés pour être promu prix Alassane Ouattara pour pouvoir aujourd’hui, exposer notre produit.

Depuis combien de temps vous êtes vous lancé dans ce secteur ?
Trois ans. C’est peu, mais en trois ans, nous avons connu des difficultés, des contraintes, mais aujourd’hui, satisfaction parce que nous sommes arrivés, pas là où nous voulons, mais c’est un bon début.

Comment évaluez-vous la progression depuis le départ jusqu’à aujourd’hui ?
Je suis de la promotion de 2017 de ce prix. C’est la promotion de 2018 qui est aujourd’hui à l’honneur. Nous, après un an d’incubation, nous devons présenter notre savoir-faire, ce que nous avons pu améliorer au niveau de l’entreprise que nous avons mis en place. Aujourd’hui, on ne va pas dire que c’est un sacre, mais satisfaction quand même pour le parcours. 

Qu’en est t-il du chiffre d’affaires ? 
Pour le moment, on n’est pas encore là. C’est vrai qu’on a démarré la vente, mais pour le moment, on ne pense pas chiffre d’affaires. Pour le moment, on pense stratégie, relation clientèle. Quand tout cela sera satisfait, on pourra penser chiffres d’affaires, et bénéfice.

Quelle est l’impression générale qui se dégage au niveau des premiers consommateurs de vos produits ?
Il y a une légère satisfaction. Les gens apprécient déjà le produit. Surtout que c’est un produit qui est fabriqué en Côte d’Ivoire et tout le monde connaît la papaye. A partir du fruit qui a de nombreuses vertus, nous voulons satisfaire nos consommateurs qui aiment bien ce fruit 

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?
On a de nombreuses difficultés, mais vous savez, depuis trois ans que nous avons démarré, tous les jours, il y a des difficultés. Mais si vous regardez les difficultés, vous n’avancez plus. 
On est arrivé à un stade où on a encore besoin de financement pour développer notre agenda clientèle, avoir une certaine logistique pour distribuer notre produit, faire la promotion de notre produit. Les difficultés sont nombreuses, mais il faut savoir les gérer.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Le ministre des Sports, Danho Paulin met en garde les Fédérations

Côte d'Ivoire / L’Ecole du GEPCI : Des journalistes formés au fonctionnement du web