Procès Amadé Ouérémi : le procureur requiert la "prison à vie sans possibilité de remise de peine" contre Amadé





proces-amade-oueremi-le-procureur-requiert-la-quotprison-a-vie-sans-possibilite-de-remise-de-peinequot-contre-amade


Le procureur Ernest Kouassi  a requis, ce mercredi,  "la prison à vie sans possibilité de remise de peine" contre Amadé Ouérémi, accusé d’avoir été un grand artisan des massacres de Duékoué, lors de la crise postélectorale de  2011, au cours d’une audience tenue au tribunal d’Abidjan.

L'avocat de la partie civile, Me Mohamed Sanogo dans sa plaidoirie a fait savoir qu'Amadé Ouérémi "reconnait avoir pris une part actives aux exactions" ayant causé 800 morts selon la Croix rouge a demandé à la cour de condamner l'Etat de Côte d'Ivoire à payer à payer 1 millird 400 millions aux victimes

L’avocat de l’accusé, Me Sérikpa Roseline pour qui les autorités militaires veulent faire porter le chapeau à son client demande des circonstances atténuantes pour l’accusé.

Pour elle, cette affaire doit être portée à la racine dans ses tenants et aboutissants

Amadé Ouérémi, est accusé entre autres de Crime contre l'humanité, viol, pillage.

Amadé sera situé sur son sort ce jeudi, à l’issue du verdict du tribunal.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Assassinat d’un jeune ivoirien à Tunis : L’état tunisien disposé à faire la lumière sur le meurtre

Ahoussou Jeannot rend grâce à Dieu pour sa guérison