Devenue chrétienne, Claire Bahi se confesse '' la prostitution (..) je l'ai fait ''





devenue-chretienne-claire-bahi-se-confesse-la-prostitution-je-lai-fait


L'ancienne chanteuse Coupé décalé, Claire Bahi,  reconvertie aujourd'hui en chantre de l'Éternel a fait de grosses révélations sur son ancienne vie . Dans une interview accordée à un média ivoirien,  elle a dit avoir eu recours à la prostitution . 

'' Quelqu'un qui n'est pas ton mari, peut-être même que tu ne l'aimes pas, mais comme il a beaucoup d'argent ou il va te donner beaucoup de choses, tu es là, comment on peut appeler ça, c'est la prostitution (...) tu es là , tu n'as rien, mais c'est toi on voit dans les grosses voitures, Claire Bahi.  Quand on nous demande ce qu'on fait, on ment, qu'on n'est dans tel ou tel business, business là même, ça ne voit jamais le jour... tout ça moi Claire Bahi  j'ai fait . Ça c'est ma confession.  Tout ce que j'ai dis quand j'étais dans le Coupé décalé, tout n'est pas vrai. '' a-t-elle soutenu tout en affirmant avoir vécu dans un monde de mensonge 
'' Quand j'arrive, ça crie, c'est la mama qui est là, j'arrive dans des voitures de luxes, des voitures qui coûtent facilement 45 à 60 millions de Fcfa, mais ces voitures là n'étaient pas à moi. C'était juste pour paraître La Hammer m'appartenait, mais elle n'était pas dédouanée ''  a-t-elle affirmé.  
Devenue aujourd'hui une fervente chrétienne,  Claire Bahi, pense avoir fait le bon choix '' Dieu m'a sorti d'une prison que vous ne pouvez pas imaginer, et je lui dire merci pour cela ''  a-t-elle indiqué 
Pour rappel, Claire Bahi, après avoir fait les beaux jours du Coupé décalé, a décidé de se consacrer à la musique chrétienne quelques semaines après la tragique  disparition de l'artiste coupé décalé, Dj Arafat avec qui elle était très proche.  

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Réforme constitutionnelle, Guikahué répond à Ahoussou : "autant il se trouve de mauvais médecins, l’on peut aussi avoir de mauvais juristes"

Rejet de la demande de suspension de la CEI par la Cour, les avocats de l'Etat formels: "la décision est definitive et irrevocable"