Microsoft et MCC s’associent pour renforcer l’autonomie des femmes entrepreneurs





microsoft-et-mcc-sassocient-pour-renforcer-lautonomie-des-femmes-entrepreneurs


Microsoft, à travers son initiative Microsoft 4Afrika, et la Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement américain, ont signé, courant mars 2021, un protocole d’accord visant à soutenir les femmes entrepreneurs et les petites et moyennes entreprises (PME) dirigées par des femmes en leur permettant de développer les compétences numériques et la connaissance des données nécessaires à la croissance et à l’expansion de leurs entreprises.

Une étude du Fonds pour les Objectifs de Développement Durable montre que les femmes entrepreneurs sont confrontées à des défis importants pour devenir propriétaires de PME, notamment des barrières culturelles dans certaines régions d’Afrique, le manque d’accès à des informations et à des technologies précieuses, à des données, ainsi qu’à une formation et à un soutien liés aux affaires, l’accès limité au crédit, l’absence de réseaux sociaux efficaces et les problèmes liés aux infrastructures économiques.

Pourtant, selon la International Finance Corporation, les femmes créent des entreprises à un rythme plus élevé que les hommes ; et lorsque les femmes participent à l’économie et possèdent et gèrent des entreprises, les avantages s’étendent à leurs enfants et à leur famille, à leur communauté et à l’économie en général. En offrant une formation et un soutien aux femmes qui créent et développent ces PME, cet investissement peut progresser vers l’équité économique et soutenir une croissance économique inclusive.

Avec un objectif commun de soutien aux femmes entrepreneurs et aux PME afin d’accroître la rentabilité de leurs entreprises grâce à un meilleur accès aux données et aux technologies numériques et à une meilleure compréhension de celles-ci, Microsoft et MCC ont uni leurs forces pour créer un laboratoire et un réseau de données sur les femmes (WDLN) en Côte d’Ivoire.

« Les compétences numériques sont essentielles à la croissance de toute organisation, et nous voulons encourager l’adoption des technologies et des sciences des données et le développement des compétences de chaque femme entrepreneur et PME de femme. Microsoft estime que nous devons travailler avec l’intention d’aider les PME à surmonter les défis auxquels elles sont confrontées. Ce faisant, il est possible de réduire les niveaux d’inégalité et de disparité des revenus des femmes d’affaires en Afrique », a déclaré Soromfe Uzomah, responsable des partenariats stratégiques chez Microsoft 4Afrika.

La mission de la MCC est de réduire la pauvreté par la croissance économique, en partant du principe que l’aide est plus efficace lorsqu’elle renforce la bonne gouvernance, la liberté économique et les investissements dans les personnes. La mission de Microsoft est de donner à chaque personne et à chaque organisation sur la planète les moyens d’en faire plus. Microsoft s’efforce de créer des opportunités, de la croissance et un impact au niveau local dans tous les pays du monde.

« Afin de parvenir à une croissance équitable et inclusive, les pays du monde entier doivent investir dans les femmes », a déclaré Fatema Z. Sumar, vice-présidente du département des opérations compactes de la MCC. « Cette initiative permettra de réduire certains des principaux obstacles qui empêchent les femmes de réaliser pleinement leur potentiel. Leur succès servira de modèle de leadership féminin pour les générations futures de filles – et de garçons – tout en apportant revenus, prospérité et égalité à leurs familles et à leurs communautés. Le partenariat de la MCC avec Microsoft contribuera à fournir les compétences technologiques et informatiques nécessaires aux femmes pour s’épanouir dans notre monde numérique du XXI e siècle ».

Les services en ligne, les données et les outils numériques étant omniprésents dans tous les secteurs, et la pandémie de Covid-19 ayant créé un environnement de marché instable, les femmes entrepreneurs et les femmes propriétaires de PME ont besoin de compétences et d’outils en matière de numérique et de données qui les aideront à accéder aux informations sur le marché, à la formation, au soutien au développement des entreprises et aux capitaux nécessaires pour renforcer leur résilience et développer leurs activités.

Le WDLN – financé par le fonds mondial de l’USAID pour l’autonomisation économique des femmes – représente un partenariat unique en son genre entre le MCC, Microsoft et d’autres partenaires pour développer une communauté électronique de PME afin de renforcer les compétences en matière de données et la culture numérique, et d’obtenir des résultats significatifs en termes de performances commerciales, d’autonomisation technologique, de création d’emplois et de compétitivité mondiale.

Cette communauté électronique de PME participera au programme de Microsoft 4Afrika axé sur les PME, qui fournit une série de formations, d’outils, de connaissances, de ressources et de solutions testés et adaptés aux besoins locaux pour renforcer les compétences commerciales et numériques et favoriser la croissance des PME de femmes. Ce réseau de données complétera également d’autres programmes de développement du gouvernement américain axés sur l’autonomisation des PME. Il sera initialement développé en Côte d’Ivoire, avec l’intention de le reproduire et de l’étendre à d’autres pays africains, rapporte un communiqué parvenu à l’AIP.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

"Tchomba", éloges bien mérités !

Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 24 juin 2020