28e journée mondiale de la liberté de la presse : l’OJPCI rêve d’une presse respectée et respectable





28e-journee-mondiale-de-la-liberte-de-la-presse-lojpci-reve-dune-presse-respectee-et-respectable


Dans le cadre de la journée mondiale de la liberté de la presse qui se déroule ce lundi 3 mai, l’organisation des journalistes professionnels de Côte d’Ivoire (OJPCI), dans une déclaration a affirmé qu’elle rêve d’une presse respectée et respectable.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué

 

DÉCLARATION DE L'OJPCI POUR LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE

---------‐----------------

Nous sommes bien en cette journée du 3 mai pour commémorer la 28ème édition de la Journée Mondiale de la Liberté de Presse. Ainsi 27 années sont passées, sans véritablement impacter notre environnement en terme de liberté. A preuve, nous sommes encore à revendiquer plus de liberté. Car il y a toujours quelque part, une liberté à conquérir. C'est pourquoi du haut de cette tribune, l'Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d'Ivoire (OJPCI) , par ma voix, voudrait partager avec vous, mais surtout avec les chancelleries et toutes les instances de décision, le rêve d'une presse totalement libre, débarrassée des lois liberticides. Et surtout la fin de l'impunité pour les crimes commis contre les journalistes. Nous rêvons d'une presse respectable et respectée. Une presse à même d'assurer et d'assumer son rôle dans la classification qui est la sienne. C'est à dire le quatrième pouvoir et groupe majeur de la société civile. Je voudrais rêver avec vous de la pratique du métier de journaliste dans un environnement sans risques pénaux. Nous entendons par cette volonté, exhorter les instances de régulation à plus de vigilance et à revisiter la loi ivoirienne portant régime juridique à la presse pour y retirer les subtilités et autres clauses liberticides notamment l'article 90.

Enfin, rêvons ensemble notre liberté car l'Ojpci depuis sa création, il y a 12 ans, fait de l'atteinte des ODD un idéal. Et cela est possible par une action concertée sur la stratégie nationale de communication et le plan national de gouvernance sur le segment média.

Vive l'Ojpci,

Vive une presse libre et sécurisée,

Vive une Côte d'Ivoire amie des médias.

OLIVIER YRO/ PDT DE L'OJPCI

Représentant de l'ONG Press Emblem Campaign (PEC) Suisse

 

En lecture en ce moment

Election à la Fif : Commission Électorale, Sam Etiassé ‘’ voici pourquoi j’ai bloqué les documents ‘’

La colère du peuple