Soro Guillaume démissionne de son poste de président de l'Assemblée nationale





Soro Guillaume,Côte d'Ivoire,Assemblée Nationale,démission


Soro Kigbafori Guillaume a annoncé officiellement sa démission de son poste de président de l’Assemblée nationale ivoirienne, ce vendredi 8 février 2019,  à l’issue d’une session extraordinaire en présence de 245 députés sur les 252 que compte le parlement ivoirien. 

"Dans la vie de l'homme,  il y a des moments aussi décisifs pour prendre ses responsabilités. Je rend ma   démission de mon poste pour la paix", a déclaré Guillaume Soro, ajoutant qu'il n'est pas attaché à un poste.

Guillaume Soro a été élu président de l'Assemblée nationale en 2016 sous la bannière du Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir)

Il avait été sommé de clarifier sa position vis-à-vis du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti unifié), dont il n'a pas participé au premier congrès ordinaire tenu le 26 janvier à Abidjan.

"J’étais face à un dilemme, soit trahir mes convictions en allant au congrès du RHDP, soit rendre ma démission de mes fonctions", a expliqué M. Soro qui dit être "fermement attaché à ses convictions".

"Conviction, le mot est lâché. Je veux que de moi, mes concitoyens, mon épouse, mes enfants, ma famille, mes collaborateurs, mes proches, mes compagnons, et je pense ici au député Alain Lobognon qui est ce moment en prison, retiennent de moi, le souvenir d’un homme de conviction, debout, face aux lendemains", a-t-il soutenu.

Le 28 janvier, lors de la cérémonie de présentation des vœux de la presse au chef de l'Etat, Alassane Ouattara avait affirmé que Guillaume Soro démissionnerait de la présidence de l'Assemblée nationale en févier.

Gael ZOZORO

En lecture en ce moment

Fespaco 2019/ Le réalisateur rwandais karekezi remporte l’étalon d’or du Yénnenga à Ouagadougou

Football / Lille : nouveau record pour Nicolas Pépé