Conflits à la tête de la royauté d’Ebrah : Les chefs de générations dénoncent l’imposture de l’ancien roi





conflits-a-la-tete-de-la-royaute-debrah-les-chefs-de-generations-denoncent-limposture-de-lancien-roi


M. Adja Adiko Alain,   chef de la génération Bloussoué au pouvoir, entouré de plusieurs notables et cadres du village d’Ebrah dans le département de Grand-Bassam, a animé une conférence de presse ce mercredi 26  mai 2021, dans la cour royale, en vue de dénoncer "la forfaiture" dont se rend coupable l’ancien roi, Nanan Assemien Nogbou, destitué de ses charges depuis 30 juin 2018 et remplacé par Nanan Ahoba Pie X Joseph Aipri en  février 2019.

Selon le conférencier, l’ancien roi aurait lancé des invitations et même fait diffuser des spots pour annoncer son retour et sa réinstallation sur le trône, après plus de 2 ans d’absence.

"Depuis le 2 février 2019, date de la cérémonie traditionnelle de son intronisation, sa Majesté Ahoba Pie X Joseph Aipri  est et demeure le seul et l’unique roi du peuple Assohoun d’Ebrah. Il a mêm été présenté le26 juillet 2020 au président de la République, son Excellence M. Alassane Ouattara. Aussi, avons-nous saisi les hautes autorités administratives, judiciaires et sécuritaires du pays, ainsi que les chefs traditionnels du département de Grand-Bassam des graves risques d’affrontements et de troubles à l’ordre public que cette forfaiture planifiée par M. Assemien Nogbou fait planer sur le village", a-t-il déclaré.

Pour preuve, M. Adja a présenté un courrier de réponse de Mme le préfet actuel de Grand-Bassam, Nassou Sidibé qui affirme n’être associée "ni de près, ni de loin à cette cérémonie d’accueil d’un quelconque roi d’Ebrah".

Il a donc tenu à prendre l’opinion nationale et internationale à témoin de ce qui pourrait advenir dans les prochain jours si ce dernier ne met pas fin à cette "provocation, car la population d’Ebrah emploiera tous les moyens pour faire face à cette imposture".

Plusieurs intervenants ont dénoncé les agissements de l’ancien roi qui mettait ses intérêts personnels au-dessus de ceux de la communauté. Ils ont énuméré plusieurs faits, notamment des ventes illicites de terrains, le  non suivi des projets de développement du village et le manque de vision pour la cohésion sociale pendant ses 17 ans de règne

Au nom de Nanan Ahoba Pie X Joseph Aipri, le conférencier a annoncé une grande cérémonie dénommée "La Fête du goudron" qui aura lieu au mois d’Août prochain et qui sera une occasion de dire merci au président Alassane Ouattara qui a permis que 30 ans après, le bitume arrive enfin dans leur contrée.

Solange ARALAMON

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Education nationale : Des écoles primaires publiques fermées pour cause de grèves

Au-delà de la mort d’Arafat...