Pension de retraite : les agents du trésor public sensibilisés à faire valoir leur droit à la retraite







p { margin-left: 0.5cm; margin-right: -2.5cm; text-indent: 16.5cm; margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; line-height: 120%; text-align: left; Le jeudi 27 décembre 2018 s’est tenue une séance de sensibilisation des futurs retraités du trésor public au 12è étage de la cité financière à Abidjan. Initié par la direction des ressources humaines (DRH) du trésor public, cette séance vise à emmener les futurs agents appelés bientôt à faire valoir leurs droits à la retraite, à connaître la conduite à tenir en vue de la constitution des dossiers de retraite, mais surtout afin de pouvoir bénéficier, dans les délais, du versement de la première pension de retraite.  Le Chef du service risques à la sous-direction des pensions et maladies professionnelles de la fonction publique, M. Tahi Kassi, a invité les fonctionnaires du présor Public à constituer leur dossier environ un an en avance. Selon lui, cela ne peut qu’être bénéfique pour ces derniers dans le sens où l’anticipation des dossiers de retraite leur permet de corriger d’éventuelles erreurs et donc de ne pas se laisser surprendre à la dernière minute. Puis d’insister sur le fait que le dépôt des dossiers de retraite ne constituait en aucun cas un arrêt du versement du salaire. « Tant que vous ne serez pas arrivés à la date échue, vous continuerez à percevoir normalement votre salaire. Vous n’avez donc pas à avoir peur de déposer vos dossiers longtemps à l’avance», a-t-il renchéri. Après avoir rappelé les pièces à fournir, il leur a souligné qu’il est capital de faire en sorte qu’il n’y ait pas de rupture entre le dernier salaire et le versement de la première pension. Par ailleurs, les représentants de la Caisse nationale de prévoyance sociale ( CNPS) ont mis l’accent sur les différents régimes de retraite présentés par cette structure dédiés aux agents du privé. Les contractuels ont surtout été informés sur le fait qu’ils disposaient de 6 mois pour déposer les dossiers liés à leur prise en charge. Passé ce délai, tous les droits du retraité seraient perdus. Quant à Bawa David, directeur des ressources humaines du trésor public, il s’est dit satisfait de voir se perpétuer une collaboration qui permet depuis trois ans de mettre les futurs retraités du Trésor Public à l’abri des désagréments. 
Notons que cette sensibilisation s’est faite avec les structures dédiées à savoir l’IPS CGRAE et la CNPS. SERCOM

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire : "marche verte" des enseignants-chercheurs pour protester contre l’incarcération de leurs camarades.

Prévisions météorologiques : Des pluies faibles à modérées annoncées sur la période du 5 au 7 avril dans le district d’Abidjan