Gbagbo revient. Réjouissons-nous (Vincent Toh Bi)





gbagbo-revient-rejouissons-nous-vincent-toh-bi


 

L’ex-préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi, a dans une contribution donné sa position sur le retour de Laurent Gbagbo, définitivement acquitté par la Cour pénale internationale (CPI). Pour lui, le retour de Laurent Gbagbo est "très bonne nouvelle", "l’opportunité d’une réconciliation" qui s’offre à la Côte d’Ivoire et appelé à se rejouir.

Gbagbo revient. C’est une très bonne nouvelle. La Côte d’Ivoire a ici l’opportunité d’une réconciliation, prenant en compte toutes ses filles et tous ses fils et d’assumer courageusement son histoire récente.

Gbagbo revient.

Après une longue marche vers sa liberté. Il serait méprisant de ne pas reconnaître sa combativité et la fidélité de ses partisans et de ceux qui l’aiment.

Les partisans de Gbagbo ont bravé doutes et désespoir, ont affronté le froid glacial hollandais pendant des années, à leurs frais, pour affirmer leur attachement à l’homme dont la vision politique les a charmés. Il y a eu rarement dans notre histoire une telle effusion d’Amour entre un homme politique et ses partisans. Il faut honnêtement reconnaître aux partisans de Gbagbo leur force et leur détermination. La nouvelle Côte d'Ivoire se construira avec des femmes et des hommes convaincus des idéaux politiques qu’ils épousent, sans transgression et sans transhumance...

Mais attention à ne pas transformer la victoire judiciaire en arrogance, en triomphalisme et en vaine provocation, qui ne seraient pas les leçons apprises d’une si longue privation de liberté. Humilité, modestie et introspection nécessaires...

Gbagbo arrive. Ce n’est pas une mauvaise chose pour les partisans de la mouvance présidentielle au pouvoir.

Créer les conditions d’une vraie et complète réconciliation est aux bénéfices de ceux qui ont les manettes du pouvoir.

Lorsqu’on s’appelle Président Alassane Ouattara et qu’on a consacré 30 années de sa vie à son pays dont plus de 10 ans à la Magistrature Suprême, le legs aux autres générations n’est pas un Parti fort et des militants heureux.

Lorsqu’on est un homme politique responsable et contribuant à la construction d’une Nation comme Alassane Ouattara, le rêve est plutôt de bâtir une Nation forte et prospère avec un peuple heureux. Les hommes qui restent dans la mémoire des peuples ne sont pas ceux qui ont contenté une section du peuple ou un parti politique , mais plutôt tout le peuple et tout le pays .

Il nous semble, au vu de ses actes de gestion publique depuis plusieurs années et au regard des mesures d’apaisement prises depuis Novembre 2020, que le Président Alassane Ouattara est attaché à laisser une Côte d’Ivoire forte, développée et réconciliée avec elle même. Il est donc dans une positive dynamique nationale.

C’est donc aux institutions de l’Etat et à ceux qui aiment le Président Ouattara d’applaudir et de soutenir toutes les décisions courageuses qu’il prend , dont la réunion de toutes les filles et fils de la Côte d’Ivoire.

Si vous êtes partisans du Président Ouattara et que vous manifestez contre ses décisions de faire avancer l’Histoire de la Côte d'Ivoire, vous vilipendez ses actions , vous affaiblissez son Autorité et vous flétrissez son image .

Si vous n’êtes pas d’accord avec les décisions que prend le Président de la République, vous démissionnez ou vous quittez sa formation politique.

Ce qui se passe ces dernières semaines, en termes de décisions politiques, est ce qu’il y a de mieux pour la Côte d’Ivoire. C’est à l’actif du Président Ouattara. Nous devrions donc nous en réjouir tous et non contrarier ses décisions de paix dont sa volonté de favoriser le retour du Président Laurent Gbagbo, comme lui-même puis son Ministre de la Réconciliation Nationale l’ont souligné.

Gbagbo revient. C’est une bonne opportunité de former un Triumvirat de sagesse agissante . C’est un privilège d’avoir avec nous 3 Présidents de notre République, vivants et expérimentés, qui sont un trésor de sagesse pour la stabilité de notre pays .

Que le retour de Gbagbo soit la consolidation de la fraternité entre les Trois Glorieux ( Ouattara, Bedie et Gbagbo) et qu’ils organisent une cérémonie publique de réconciliation pendant laquelle ils se tiendront chaleureusement et sincèrement les mains, avec le peuple comme témoin, afin que les jeunes générations s’inspirent d’une telle force d’élévation .

Gbagbo revient . Que reviennent Soro Guillaume, Ble Goude et tous ceux qui désirent rentrer dans leur pays , dussent-ils suivre ici éventuellement les procédures en leur encontre .

Gbagbo revient. Et cela ne veut point dire que le processus de restitution de la vérité et de la justice pour situer les responsabilités partout pour que le pays ne replonge plus dans les affres des déchirures soit fermé pour tous . C’est dans la vérité que le Pardon prendra tout son sens .

Gbagbo revient. C’est une bonne nouvelle. Nous autres populations, allons-nous continuer à guerroyer dans nos communautés dans des exclusions sans fin? Nous autres jeunes allons-nous continuer à être les fantassins d’une guerre virtuelle sur Facebook, qui ne requiert aucun courage ? N’est ce pas une leçon de dépassement qui devrait nous conduire à revoir nos relations avec ceux que nous pensons ne pas aimer et dont les opinions nous rebutent?

Gbagbo revient.

Populations et société civile, n’est-ce pas le temps de nous détacher des inutiles combats de personnes, d’individus et de leaders, éphémères passagers sur terre?

Parlons plus Côte d’Ivoire. Parlons développement, parlons énergie, parlons Ecole, parlons santé , parlons bien être , parlons bonheur, parlons sécurité , parlons Amour.

Que tout débat politique et toute élection ne soient plus le cimetière de nos corps passionnés. Nous avons pleuré des milliers de morts . Mais nous en pleurerons des dizaines de milliers dont nous-mêmes, si nous continuons d’entretenir la haine sur les cendres de notre histoire, si nous préférons chérir notre passé plutôt que d’embrasser notre avenir.

Populations, sortons aussi de nos torpeurs et parlons quand ça ne va pas. Soutenons quand c’est bon. C’est parce que nous nous sommes toujours tus que les politiciens de notre pays ont pensé qu’ils avaient l’autorisation de parler en notre nom et avec notre caution.

Gbagbo revient. Réjouissons-nous.

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Des echos de la Mtn Ligue 1/ l'Africa Sport domine l'As Tanda, l'Afad descend Moossou, la Soa enregistre son premier nul

Ministère de la Réconciliation nationale : pourquoi KKB n'aura pas la tâche facile