Cinéma/ "Le gendarme de Abobo": Gohou Michel sort le grand jeu





Michel Gohou, cinéma,


 

Le gendarme Gokou se coule la vie douce dans un village à la frontière entre la Côte d'Ivoire  et le Ghana où il dépouille toutes les voitures qui passent. Mais le jour où il dépouille la voiture du ministre de la Défense,  il se retrouve muté dans le quartier le plus chaud d'Abidjan:Abobo. Son partenaire de patrouille n'est nul autre que le fils illégitime du président de la République française,  écarté des missions sensibles. L'un est emmerdeur et l'autre un grattoir. Leur seul point commun qui est leur mission commune: prouver qu'ils sont de vrais gendarmes.

Tel est le synopsis du film "Le gendarme de Abobo" dont la grande première a eu lieu vendredi 1er novembre au cinéma Majestic de l'hôtel Ivoire d'Abidjan.

 

C'est un film d'action avec d'environ 2h, tourné  en Côte d'Ivoire avec des acteurs professionnels comme Michel Gohou, Ray Reboul,  Bienvenue Obro, Le Magnifik, Agalawal qui évoque plusieurs thèmes tels que le terrorisme, le phénomène des microbes, les conditions de travail des forces de défense  et de sécurité ivoiriennes, etc. 

 

Dans un langage accessible, emprunt quelques fois de l'argot ivoirien cette production de "B-Mol productions", réalisée par Antoine Vasil entend propulser le cinéma ivoirien et africain dans le circuit international.

 

"Aventure difficile et rocambolesque avec un réalisateur professionnel . J'ai pris le rôle parce que je l'ai senti et avec des acteurs professionnels, il n'y a pas eu de problèmes",  a expliqué Michel Gohou, acteur principal du film.

Les séances continue tout le mois de novembre dans tous les cinémas Majestic d'Abidjan.

Solange ARALAMON 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Le Premier ministre a lancé le recrutement exceptionnel d’enseignants

Happy Run(4e èdition) : totale réussite, 27 000 participants sur 25000 attendus