Le cardinal Kutwa souhaite que “le train de la réconciliation aille jusqu’à la gare de la paix”





le-cardinal-kutwa-souhaite-que-le-train-de-la-reconciliation-aille-jusqua-la-gare-de-la-paix


L’archevêque d’Abidjan, Monseigneur Jean-Pierre Kutwa, officiant, dimanche 20 juin 2021, pour la messe dominicale à la cathédrale Saint Paul à Abidjan en présence de l’ex-président Laurent Gbagbo redevenu “catholique militant”, a souhaité que  “le train de la réconciliation aille jusqu’à la gare de la paix”.

“Le train de la réconciliation est sur les rails, mais il faut que ce train aille jusqu’à la gare de la paix”, a déclaré le cardinal Kutwa, remettant un chapelet à M. Gbagbo, par lequel il a dit le confier à la vierge Marie.

Depuis son retour en Côte d’Ivoire Gbagbo a fait sa première apparition publique ce dimanche à sa première messe à la cathédrale saint Paul d’Abidjan.

L’ancien chef de l’Etat est rentré à Abidjan, jeudi 17 juin, après son acquittement définitif par la cour pénale internationale (CPI), le 31 mars 2021, qui l’avait retenu dans les liens de la justice pendant 10 ans suite à la crise postélectorale de 2010-2011 ayant fait 3000 mots.

Ce retour de M. Gbagbo, qui, pour nombre de ses partisans, est une étape importante pour la réconciliation nationale, a bénéficié de dispositions du président Alassane Ouattara à savoir la prise en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire de ses frais de voyage ainsi que ceux des membres de sa famille, rappelle-t-on.

De même, Laurent Gbagbo bénéficie conformément aux textes en vigueur, des avantages et des indemnités dus aux anciens présidents de la République de Côte d’Ivoire.

Quelque 800 personnes ont bénéficié en août 218, d’une amnistie du président Ouattara. Au nombre de celles-ci, Simone Gbagbo, Assoa Adou, Lida Kouassi, des partisans de l’ancien chef de l’Etat.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La SICOGI et China Railway Construction Corporation envisagent la construction de 50 000 logements

Commémoration du 1er anniversaire du décès de DJ Arafat : Le préfet d'Abidjan sort des secrets