Concours Plume anti-tabac : Ousmane Lamien (Jeune cadre) s’engage aux côtés des journalistes





concours-plume-anti-tabac-ousmane-lamien-jeune-cadre-sengage-aux-cotes-des-journalistes


Face au ravage du tabagisme (5000 morts chaque année en Côte d’Ivoire), Ousmane Lamien, jeune cadre ivoirien a décidé d’accompagner les hommes de médias dans la lutte anti-tabac.

Selon Ousmane Lamien, aucun sacrifice n’est de trop quand il s’agit de sauver des vies par la sensibilisation, car pour lui,  l’avenir de la Côte d’Ivoire en dépend.  

 « Je crois fermement que la consommation du tabac, l’acool et la drogue par certains de nos jeunes est l’une des raisons du malaise de notre système éducatif.  Je soutiendrais activement toute initiative qui peut aider nos jeunes à s’éloigner de ces produits qui détruisent. Mon activisme pour le bien-être des populations remonte depuis les années collège où je militais dans un club santé. Pour moi, c’est juste une continuité. Tant que nous pouvons sensibiliser pour sauver des vies,  nous le ferons sans hésiter », a indiqué Ousmane Lamien, le samedi 3 juillet lors d’une séance de travail avec des journalistes.

Avant d’ajouter : « Si nos jeunes ne sont pas sensibiliser suffisamment, demain ne soyons pas surpris de voir des cadres qui croulent sous le poids de certaines addictions. Notre combat, c’est de travailler à offrir à notre pays des cadres en pleine santé et à la hauteur des défis à venir », a affirmé le natif de Grand-Bassam.

Pour M. Ousmane, les jeunes doivent fuir l’oisiveté la mère des vices et prendre conscience des enjeux du moment.

« Que nos jeunes sachent qu’il y a un temps pour travailler. S’ils s’amusent au moment de travailler, ils travailleront toute leur vie. Mais s’ils travaillent le moment opportun, ils jouiront du fruit de leur travail. Que les jeunes profitent de ces vacances de façon saines car tout ce qui est jeune, vieilli », a conseillé le jeune cadre de Grand-Bassam. 

Notons que le Réseau des communicateurs pour la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme en milieu scolaire et universitaire (RECLTASU) a lancé un concours dénommé « La Plume anti-tabac ».

 Objectif, impliquer davantage les journalistes dans ladite lutte. Le « Prix Ousmane Lamien » sera décerné lors de la cérémonie de remise de prix le 3 septembre 2021.

Avec Sercom 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Ouverture du 3e Congrès extraordinaire de l’UPU à Genève : La Côte d’Ivoire assure la vice-présidence du congrès

L’ancien PCA du Marché financier de l’UEMOA, Gabriel Fal s’en est allé