Football féminin : le député-maire Yssouf Diabaté soulage les Onze sœurs de Gagnoa





football-feminin-le-depute-maire-yssouf-diabate-soulage-les-onze-soeurs-de-gagnoa


Le député-maire de Gagnoa, et président du Sporting Club de Gagnoa, Yssouf Diabaté, a posé, ce jeudi, un énorme geste de bonté à l’endroit des Onze sœurs de Gagnoa, équipe féminine de Football, qui se prépare à disputer la Coupe Ufoa B. Le dirigeant ivoirien a remis deux jets de maillots, 21 paires de chaussures, des sous-vêtements, ainsi que la modique somme de 300. 000 Fcfa aux joueuses. De quoi remonter le morale aux joueuses, avant le début de la compétition. Une action qui a été réalisée suite à une sollicitation des responsables du club.

‘’ C’est par le canal d’un ainé, M. Sibailly Sylvain, qui m’a demandé de venir en aide aux Onze sœurs … et comme je voyais aussi les résultats qui ne sont pas très bons, je lui ai dit de demander aux demandeurs ce qu’ils voulaient …. Et ils ont fait une liste … ‘’ a soutenu le député-maire qui s’est donc attelé à repondre aux besoins des Onze Sœurs, championnes de Côte d’Ivoire en titres, mais qui ont très mal débuté le championnat national cette saison.  

Par ailleurs, M. Yssouf Diabaté a demandé aux dirigeants des Onze Sœurs, de faire en sorte que cette équipe puisse jouer ses matches de championnat à Gagnoa.  

‘’ Il y a la population de Gagnoa qui réclame les Onze Sœurs. Si elles peuvent faire le programme pour recevoir à Gagnoa, je crois que la mairie prendra en charge les frais de déplacement, cela va permettre de vous familiariser avec la population. Comme si vous demandez de l’aide, on saura que vous êtes de Gagnoa ‘’, a-t-il indiqué .

Les dirigeants de l'équipe féminine de la capitale de la région du Göh n’ont pas manqué d’exprimer leur profonde gratitude au maire Yssouf Diabaté, qui va très certainement galvaniser les joueuses qui représenteront la Côte d’Ivoire lors de la Ligue des Champions féminine qui aura lieu, du 15 au 30 juillet 2021, à Abidjan.

Gael Z

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Adjoumani met Amon Tanoh en garde : "qu’il parle …, nous l’attendons au tournant"

Gagner sans avoir raison