Crise au Front populaire ivoirien : Pourquoi Laurent Gbagbo entretient toujours le flou





crise-au-front-populaire-ivoirien-pourquoi-laurent-gbagbo-entretient-toujours-le-flou


Le retour du président Laurent Gbagbo, le 17 juin 2021, en Côte d’Ivoire, après son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI) au terme d’un procès de près de 10 ans, avait suscité beaucoup d’espoir chez les sympathisants et militants du Front populaire ivoirien (FPI). Pour eux, ce dernier allait clarifier la situation au sein du parti qui est aujourd’hui divisé. Mais depuis son arrivée, rien. Aucune tentative de rapprochement des deux camps. Pire, on le voit tourner avec une seule tendance, celle d’Assoa Adou.
Si l’invitation de l’ex-chef d’Etat ivoirien à une rencontre avec les membres des structures du FPI avait été vue, dès le départ, d’un bon œil, aujourd’hui, et après lecture de sa convocation, on se rend compte que Laurent Gbagbo continue d’entretenir le flou dans la crise qui secoue son parti. Et plusieurs faits le démontrent.
Même si lors de son accueil pour son retour en Côte d’Ivoire, le 17 juin, le comité d’organisation était en majorité des personnes issues du rang d’Assoa Adou, l’on avait en effet pensé qu’après ces heures chaudes, le fondateur du parti à la rose, en sa qualité de leader, réunirait toutes les tendances de son parti pour laver le linge sale en famille. Que nenni.
Lors de son séjour dans son village natal à Mama ainsi que lors de sa visite de Daoukro, chez le président Bédié, c’est toujours cette frange qui était à ses côtés.
À l’invitation du président de la République, Alassane Ouattara, pour un entretien avec son prédécesseur, l’ombre d’Affi N’Guessan n’a pas été aperçue.

A lire également Crise au Front populaire ivoirien : Pourquoi Laurent Gbagbo entretient toujours le flou

Un "comité central extraordinaire sous la présidence effective de Son Excellence, le Président Laurent Gbagbo" (selon un communiqué d'Assoa Adou) est convoqué pour le lundi 9 août. En vue de rendre "hommage aux militants et sympathisants du parti, disparus". Sont conviés à ce comité, les membres statutaires du comité central, les membres du comité de contrôle, les députés EDS et membre fondateurs EDS. Le FPI, version Affi, n’y est pas invité. Des indiscrétions du côté du président légalement reconnu confirment que, pour l’heure, personne n’a été saisi d’une quelconque réunion prévue le lundi 9 août 2021. Est-ce fait à dessein ? Seul Laurent Gbagbo, initiateur de cette rencontre, possède la réponse. Et les choses sont ainsi faites, donnant l’impression que Laurent Gbagbo a choisi son camp.
Depuis le retour de l’ex-pensionnaire de la prison de Schevennigen, en effet, l’on n’a connaissance d’aucun échange informel ou officiel entre Affi N’Guessan et Laurent Gbagbo. Bien au contraire, il tourne et a régulièrement à ses côtés la dissidence. Est-ce un parti-pris ? Bien malin qui pourra répondre.
Au regard de tous ces faits, l’on est en droit de penser que le fondateur du FPI entretient toujours le flou dans la crise qui secoue le parti. À tort ou par mégarde ? Seule la rencontre du lundi 9 août 2021 nous situera.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Travail domestique en Côte d’Ivoire : les servantes se font de plus en plus rares, les raisons

Cette guerre n'aura pas lieu