Projet « Agir pour les jeunes » : Touré Mamadou menace de saisir les biens des bénéficiaires qui refusent de rembourser les financements reçus





projet-agir-pour-les-jeunes-toure-mamadou-menace-de-saisir-les-biens-des-beneficiaires-qui-refusent-de-rembourser-les-financements-recus


Le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Touré Mamadou a menacé de saisir les biens de bénéficiaires qui refusent de rembourser les financements reçus dans le cadre du projet « agir pour les jeunes ».

Ce projet, d’un montant de 10 milliards FCFA, financé à 100 %, sert à financer des milliers de jeunes, porteurs de projets.

"On va mettre un accent particulier sur la sensibilisation mais on va passer à la répression", a martelé, Touré Mamadou, lors d’une rencontre d’échanges, initié, mercredi par son ministère, entre les jeunes et des membres du gouvernement, au palais de la culture de Treichville.

Le ministre, qui dit ne pas concevoir que les gens prennent des ressources, fassent des activités qui marchent et changent le nom de leur structure pour ne pas rembourser, a décidé de taper du poing sur la table.

"Ceux-là, on a commis des avocats, des huissiers pour bloquer leurs activités. On sera obligé de saisir certains biens", a menacé le ministre, invitant à rembourser.

Il a fait savoir que seuls 45 % des jeunes bénéficiaires ont remboursé les prêts reçus, soit 4,5 milliards FCFA sur les 10 milliards FCFA, ce qui représente une perte pour la Coopérative d’épargne et de crédit (COOPEC) qui a été obligé de rembourser la totalité des 10 milliards FCFA au gouvernement, parce que le mécanisme mis en place est un fonds de garantie.

"Il y a un problème parce que certains se disent, c’est l’argent du gouvernement, c’est l’argent de l’Etat et comme c’est l’argent du gouvernement c’est pour tout le monde.  Ils ne sont pas dans l’obligation de rembourser", a relaté le ministre avant de répliquer, "justement, comme c’est l’argent de tout le monde, remboursez pour que les autres puissent en bénéficier. C’est pour tout le monde, pourquoi toi seul, tu veux garder".

Le programme « Agir pour les jeunes » qui est à sa troisième phase vise à financer des milliers de jeunes porteurs de projets.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Législatives du 6 mars 2021 : voici ce que la Commission électorale attend des observateurs

Vent nouveau ?