Côte d’Ivoire/Education nationale : des syndicats suspendent leur participation aux négociations avec le gouvernement





Côte d'Ivoire,grève enseignants,suspension


L’intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (Isepp-Ci) et de la Coalition du secteur éducation/formation (Cosefci) ont décidé ce mardi de suspendre leur participation aux séances de négociation avec le gouvernement pour protester contre l’arrestation du secrétaire général de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC) Johnson Kouassi Zamina.

A lire également : Côte d’Ivoire / Arrestation du Pr Johnson Kouassi Zamina : "La trêve sociale est brisée" (Gnagna Zadi – PFN)

" Par mesure de solidarité, nous décidons donc de suspendre aujourd’hui 19 février, la séance de négociations à laquelle nous étions conviés pour protester contre cette arrestation qui est pour nous, une violation de la liberté syndicale, des droits syndicaux", a déclaré David Bli Blé, porte-parole de l’Iseppci, après une rencontre d’urgence avec ses "camarades".

Il a appelé toutes les organisations syndicales à se mettre ensemble pour "arrêter la forfaiture" et faire de sorte que leurs camarades soient libérés.

Lundi, Johnson Zamina et un autre professeur ont été auditionnés et placés en garde à vu pour avoir perturbé le déroulement des examens en facultés de Science économique.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Nouvel an: Comme Patrice Lumumba, le rêve de Mamadou Koulibaly pour la Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: une parfumerie "s'insurge contre les allégations mensongères" portées sur la qualité de ses produits