4e congrès ordinaire de la Fédération Nationale des Acteurs du Commerce de Côte d'Ivoire (FENACCI) : La cherté de la vie au centre des débats





4e-congres-ordinaire-de-la-federation-nationale-des-acteurs-du-commerce-de-cote-divoire-fenacci-la-cherte-de-la-vie-au-centre-des-debats


Le 4e congrès ordinaire de la Fédération Nationale des Acteurs du Commerce de Côte d'Ivoire (FENACCI) s’est tenu ce samedi 21 août 2021 à l’auditorium du ministère des affaires étrangères d’Abidjan-Plateau. 

Une rencontre placée sous le thème : "La lutte contre la vie chère en Côte d'Ivoire quelles contributions de la FENACCI ?", qui a permis aux acteurs du commerce ivoiriens de plancher sur cette problématique d’actualité. 

Le président du Conseil d'Administration de la FENACCI, M. Soumahoro Farikou, a dans son allocution, saisi l’occasion pour, une fois encore, situer les responsabilités quant à la montée des prix des produits sur le marché. Ainsi, pour lui, cette situation est due à trois facteurs essentiels, notamment sanitaire, politique et économique. 

"Au plan sanitaire, la pandémie du Covid 19 qui sévit depuis bientôt deux ans a durement frappé notre secteur avec la fermeture des marchés et autres activités commerciales dites non essentielles pendant de longs mois et la fermeture des frontières terrestres jusqu’à ce jour. AU plan politique, nous constatons une décrispation de l’environnement depuis le retour de l’ex- président Laurent Gbagbo. La FENACCI, en synergie avec les associations crédibles de la société civile lancera bientôt une caravane de la paix  afin de maintenir la flamme allumée par les acteurs politiques. Enfin, au plan économique, les acteurs du commerce ont été obligés de prendre leurs responsabilités pour éviter d’être le boucs émissaires d’une situation dont ils sont largement victimes", a-t-il expliqué. 

Dans l’optique de trouver des solutions à la question de la cherté de la vie, la FENACCI a mis en place il y a quelques jours, la commission nationale de lutte contre la cherté de la viesouligné que sa structure entend jouer sa partition par la création de la Commission nationale des acteurs du commerce de lutte contre la vie chère. Une commission qui  sera représentée dans tous les espaces marchands de la Côte d’Ivoire et qui a pour objectif principal de lutter contre la flambée des prix de façon énergétique et permanente. Elle a pour rôle de veille et d'aider le Gouvernement dans la mise en œuvre des huit mesures urgentes prises en Conseil des ministres. 

A lire aussi: Lutte contre la cherté de la vie : La FENACCI et l’ACI unissent leurs forces

 

A cet effet, une grande campagne de sensibilisation des acteurs du commerce au respect des bonnes pratiques commerciales notamment le respect des prix des produits non impactés  et une rencontre avec les associations de consommateurs pour une synergie d’action est prévue.

Avant lui, le Directeur général du Commerce Intérieur, M. Koizan,  représentant le Ministre de tutelle, a remercié les commerçants pour l'aide qu'ils apportent au Gouvernement dans la lutte contre la vie chère. Quant à Touré Fama, président de la Chambre de Commerce et de l'industrie, a apprécié le choix du thème du congrès qui cadre avec l'actualité.  

En attendant  le renouvellement des instances prévu à ce congrès, plusieurs panels animés par les acteurs du commerce, spécialistes de leurs secteurs ont permis d’avoir une vue plus large sur la question. 

Organisation patronale de défense des intérêts des commerçants de Côte d’Ivoire, la FENACCI est née en 1987, de la fusion d’environ 36 organisations syndicales de commerçants. Elle est dirigée depuis 2010 par Soumahoro Farikou, par ailleurs député-maire de la commune d’Adjamé.

Solange ARALAMON

 

Cliquez pour agrandir l'image  

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Point de la situation de la COVID-19 au 12 septembre 2020

Justice : l’audience de Pulchérie Gbalet reportée