Apologie du viol sur NCI : " La Côte d'Ivoire ne peut pas être cette terre où n'importe qui se donne le droit de faire n'importe quoi" (Mabri)





apologie-du-viol-sur-nci-quot-la-cote-divoire-ne-peut-pas-etre-cette-terre-ou-nimporte-qui-se-donne-le-droit-de-faire-nimporte-quoiquot-mabri


Le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Albert Mabri Toikeusse, à l’image de l’ensemble des Ivoiriens et des téléspectateurs, a visionné avec tristesse et désolation des extraits de l’émission « La Télé d’Ici vacance » de NCI du lundi 30 août et qui fait l’apologie du viol.

Tout en soutenant les réactions de la population ivoirienne, notamment les femmes et les organisations de défense des droits de l'homme, Albert Mabri Toikeusse martèle que la Côte d'Ivoire ne peut pas être cette terre où n'importe qui se donne le droit de faire n'importe quoi et donner ainsi à la Côte d’Ivoire, l'image d'une société en dérive.

"La libéralisation de la presse et des médias que nous saluons tous doit se faire en harmonie avec nos lois et notre culture", se félicitant en outre, des premières mesures disciplinaires et judiciaires prises.

Il a toutefois appelé à la plus grande fermeté en vue de protéger les enfants, la femme et l'image de la Côte d’Ivoire. Et d’exprimer sa compassion à toutes les victimes du viol et de la violence contre la femme.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Covid-19 : en Mauritanie, le dernier patient guéri

Intervenant dans l’affaire "Apologie du viol" de NCI, Venance Konan tire sur tout le monde