La Guinée suspendue par la CEDEAO: les raisons







La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a suspendu le mercredi 8 septembre 2021, la Guinée,  à la suite du putsch qui a eu lieu le dimanche 5 septembre 2021, a indiqué un ministre participant à leur sommet virtuel, rapporte France 24.

Selon les sources médiatiques qui ont assisté au sommet, la CEDEAO,  a demandé à ce que des décisions soient assumées par l'Union africaine et les Nations unies.  Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, après avoir pris part  à la  visioconférence  n'a pas évoqué de sanctions économiques.

Dès l'ouverture de ce sommet virtuel, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo avait évoqué une "violation claire" de la charte de bonne gouvernance de la CEDEAO et "un incident malheureux et regrettable" pour qualifier le coup d'État mené par les forces spéciales,  dirigées par le colonel Mamady Doumbouya. Dès dimanche, la Communauté économique avait déjà condamné la prise de pouvoir par les militaires, et l'arrestation du président Alpha Condé.

Elle a dépêché une délégation ce jeudi en Guinée pour rencontrer les responsables de la junte. Il sera notamment question du sort d’Alpha Condé. L’organisation exige une nouvelle fois "le respect de l’intégrité physique" et "la libération immédiate et sans condition" du président renversé.

Khady SANOGO (stagiaire) 

 

En lecture en ce moment

3e mandat : Alassane Ouattara n’est plus digne de confiance, selon l’opposition

Rencontres Cinématographiques du Phare (Reciph) : le Roi de Moossou a reçu la délégation cannoise