Côte d’Ivoire / Mobile money : Les tarifs ont augmenté depuis ce lundi





Côte d'Ivoire,Mobile money,tarifs,augmenté,augmentation


Les tarifs des transactions mobile money ont augmenté en Côte d’Ivoire, depuis ce lundi 25 février. Ce sont les opérateurs eux-mêmes qui ont donné l’information à travers des sms envoyés à leurs clients.

"Bonjour, conformément à l’annexe fiscale 2019, de nouvelles taxes s’appliquent aux transactions Orange money", ont reçu, dès le matin, les clients d’Orange Côte d’Ivoire.

Quant à la société de téléphonie Moov, elle a transmis à ses abonnés : "Cher client, à compter de ce lundi 25 février 2019, les transaction financières Moov money seront soumises à de nouveaux tarifs". Ces tarifs interviennent, selon les entreprises de transfert d’argent, suite à l’introduction dans l’annexe fiscale 2019 de nouvelles taxes aux sociétés émettrices de monnaie électronique.

" Ces nouvelles taxes, d’un montant cumulé de 7,2 % sur le montant des commissions payées, sont exigibles depuis le 1er janvier 2019, aux entreprises émettrices de monnaie électronique", expliquait l’Union nationale des entreprises de télécommunication (UNETEL), dans un communiqué.

Le directeur général des impôts, Ouattara Sié Aboubacar, était à son tour monté au créneau pour démentir. " L’application de ces prétendues nouvelles taxes aurait entraîné le renchérissement de 7,2 %, des coûts des opérations de transfert via le téléphone mobile", avait-il indiqué. Précisant : "l’article 14 de l’annexe fiscale 2019, n’institue aucune taxe nouvelle sur les transferts d’argent à la charge des consommateurs. En effet, ces taxes, qui existaient déjà dans le dispositif fiscal, sont exclusivement à la charge des entreprises de transfert d’argent par téléphone mobile et non de l’usager ". Il avait donc jugé illégal "la répercussion de ces taxes sur les consommateurs".

Une chose est sure, l’augmentation des tarifs des transactions mobile money est une réalité depuis ce matin et c’est l’usager qui va en payer les frais.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Après ses Etats généraux : L’UJOCCI se dote d’une matrice pour son repositionnement

Plateau : A quelques heures de l’installation du nouveau maire, une partie de la mairie part en fumée