Congrès constitutif du nouveau parti de Gbagbo : Spéculations autour d’une cérémonie





congres-constitutif-du-nouveau-parti-de-gbagbo-speculations-autour-dune-ceremonie


Il n’y a pas de doute que s’il y a bien une actualité qui a marqué les esprits ce week-end, c’est bien le congrès constitutif du nouveau parti de Gbagbo. Sur cette cérémonie, les avis des journaux ivoiriens sont divergents.

Le quotidien Le Jour Plus considère qu'autour de cette assemblée, Gbagbo n’a pas tenu un discours franc à ses partisans. C’est pourquoi, en manchette, ce journal met : " Gbagbo vend des illusions à ses militants". Tout en considérant que l’ex-chef d’État a refusé de dire certaines vérités aux congressistes.

"Quand le PPA-CI fait mentir Gbagbo", c’est la grande Une du Patriote qui précise : " De 2002 à 2021 : que de brimades aux Africains vivant en Côte d’Ivoire". Le quotidien L’Avenir lui, pense savoir que malgré la tenue de ce congrès, l’ex-chef d’État a perdu des soutiens. « Le PPA-CI est né : de gros soutiens lâchent Gbagbo", barre-t-il.

Notre Voie, tout comme Le Rassemblement, constate que Laurent Gbagbo a saisi cette occasion pour s’attaquer à Pascal Affi N’Guessan, le président de son ex-parti. « Lors du congrès de son parti : Gbagbo s’attaque encore à Affi". Il est suivi dans sa logique par Le Rassemblement qui fait remarquer que "Gbagbo s’en prend encore violemment encore à Affi".

Le Matin trouve qu’il y a un autre débat qui fait peur à l'ex-président ivoirien. Il s’agit de la limitation d’âge à 75 ans pour être candidat à la présidentielle de 2025.

Soir Info considère que pendant ce congrès constitutif, "Gbagbo fait le show et déballe tout". L’Inter lui, s’attarde sur le propos de l’ancien chef d’État ivoirien qui parle de la fin de sa carrière politique : "Élu premier président du PPA-CI, Gbagbo catégorique : je ferai la politique jusqu’à mort".

Quant au journal Le Temps, il considère que le nouveau président du Parti des peuples africains (PPA-CI) a frappé un grand coup : "congrès constitutif du PPA – Laurent Gbagbo réunit l’Afrique et le monde".

Les journaux proches du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), font la part belle à Henri Konan Bédié qui, autour du 3e colloque de son parti a affirmé, selon Le Bélier, "Nous sommes fort et prêts pour 2025". Le Bélier intrépide ajoute : "Bédié donne les armes pour la reconquête du pouvoir."

Même son de cloche du côté du Nouveau réveil qui assure que "Bédié annonce des grandes réformes pour un PDCI plus conquérant".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Discussion sur le code électoral : l’opposition "note avec regret de profonds désaccords"

COVID-19 : Un laissez-passer exigé aux élèves et enseignants en provenance de l’intérieur pour accéder au Grand Abidjan