Côte d’Ivoire/Crise éducation: Un syndicat des étudiants appelle l’intervention du médiateur de République





Grève,fesci,Côte d'Ivoire


La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), la plus grande du pays, a appelé mardi à Daloa (centre ouest), Adama Toungara, Médiateur de la République ivoirienne à intervenir auprès du gouvernement, dans la résolution de la crise qui secoue le système éducatif depuis le début de l’année 2019, dans une déclaration.

 

La Fesci "demande l’implication effective de la médiature de la République pour une résolution définitive", indique la note signée du secrétaire général de l’association des étudiants, lue par Aristide Mélèdge, un secrétaire à l’organisation, en présence d’Alexandre Glao, représentant du Préfet de région.

 

Vêtus de tee-shirts blancs, scandant des pancartes où il était écrit "libérez nos enseignants", "libérez nos camarades", "on est fatigué de rester à la maison", des centaines d’étudiants de l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, ont manifesté leur devant la préfecture de police.

 

Dans la lecture de la motion déposée auprès de M. Glao, les estudiantins ont expliqué qu’ils sont "les victimes et les seuls perdants" de cette crise qui perdure.

 

Des enseignants de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (Cnec) et étudiants sont écroués à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) depuis le début de cette crise.

 

Pour la Fesci, la "libération des enseignants et étudiants incarcérés (…) contribuera à la résolution de cette crise".

 

JBO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire: Soro, une candidature à la présidentielle et des interrogations

Nouvelle profession : intoxicateur !