Burkina Faso/Procès Thomas Sankara : le premier accusé à la barre reconnaît les faits





burkina-fasoproces-thomas-sankara-le-premier-accuse-a-la-barre-reconnait-les-faits


Le procès des assassins présumés de l’ex président du Burkina Faso, Thomas Sankara, tué le 15 octobre 1987 lors d'un coup d'Etat, a repris lundi 25 octobre 2021, à Ouagadougou après deux semaines de suspension

Le premier accusé à la barre, Yamba Elisé Ilboudo, 62 ans, soldat de rang, chauffeur militaire au moment des faits,  reconnait les faits. Il est accusé d’avoir volontairement donné la mort à Thomas Sankara et de 12 autres de ses compagnons. « Je reconnais les faits », a-t-il dit à la barre. Et quand le Président du tribunal lui demande d’être plus explicite, il affirme: « Un soldat a un chef (...) Il exécute les ordres de son chef (...) J’ai reçu l’ordre de mon chef Hyacinthe Kafando le 15 octobre (...) il m’a dit, Elisé on va au conseil de l’Entente (...) nous avons démarré́ du domicile de Blaise Compaoré (...) », a expliqué́ l’accusé qui est à la barre.

Radio oméga

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Grève dans l’enseignement : La COSEF-CI change de stratégie

Paiement de caution des sociétés de livraison : Un collectif négocie pour la réduction des tarifs