Affaire "Une veuve dépouillée par sa belle-famille à Yopougon" : Voici toute l’histoire et la version de l'oncle





affaire-quotune-veuve-depouillee-par-sa-belle-famille-a-yopougonquot-voici-toute-lhistoire-et-la-version-de-loncle


L’histoire défraie la chronique et a envahi les réseaux sociaux. Il s’agit de celle concernant l’affaire de veuve Ziké Wianko Gisèle épouse Yao qui a été dépouillée par la famille de son défunt mari après le décès de ce dernier.

 

Les faits. M. Yao est légalement marié à dame Ziké Wianko Gisèle. Il a deux enfants de 11 ans et 2 ans avec elle. Malheureusement, l’époux est décèdé le 13 septembre 2021.

Il y a quelques jours, l’oncle de M. Yao se rend au domicile du couple et vide la maison. Une réaction filmée par les voisins, passants et membres de la famille. Du coup, les réseaux sociaux sur lesquels sont mises les vidéos, s'enflamment. Chacun y allant de son commentaire.

La page Facebook Paparazzi qui a tendu le micro au mis en cause, donne sa version. "Je n’ai aucun problème avec la femme. Le 05 septembre dernier, mon fils m’a appelé, il dit, « papa, j’ai attrapé ma femme avec un homme, je n’ai rien dit par amour. Une deuxième fois encore, je l’ai attrapé, je les ai suivis, j’ai pris un gros caillou pour lapider le monsieur, je l’ai frappé copieusement comme ce n'était pas permis ». Quand il m’a dit ça, j’ai dit d’accord mon fils, comme c’est comme ça, je vais au village à mon retour, je vais convoquer ses parents nous allons en parler", explique ce dernier. Avant d’ajouter : "Je suis allé au village le 11 septembre. Le 12, c'était un dimanche. Le 13, on m'appelle pour me dire mon fils est décédé. Qu'est-ce que j'allais faire. Mon fils et la femme n'étaient plus mariés, elle avait déjà ramassé toutes ses affaires. Alors je lui ai dit que mon fils étant mort, n'ayant pas de moyen pour payer le loyer et que je devais l’enterrer, il fallait qu'elle quitte la maison".

L’oncle de M. Yao soutient toutefois qu’au moment du décès, son neveu et son épouse étaient divorcés. Précisant qu’il n’a ramassé chez le couple qu’un réfrigérateur, une télévision, une cuisinière et une table.

 

Modeste KONÉ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Durant le mois de Ramadan, “aucune interdiction ne pèse sur l’appel à la prière” (Ministre)

Ligue1: résultats et classement à la issue de la 16e journée