Election avortée du président de l'UNJCI: le président du bureau du congrès rassure





Election unjci,César Etou


Le 10e congrès du l'Union des journalistes de Côte d'Ivoire  (UNJCI ) tenu, les 20 et 21 juillet, devait aboutir à l'élection d'un nouveau président pour succéder à Traoré Moussa. Suite à des incompréhensions entre différents candidats suivies d'échauffourees, cette élection n'a pu se tenir.

Dans un communiqué, le président du congrès, César Etou, rassure qu'il n'a pas démissionné et continue sa mission.  

Communiqué n°1 du Bureau du Congrès

Programmé pour se tenir, les samedi 20 et dimanche 21 juillet 2019 à l’Auditorium du ministère des Affaires étrangères, le 10ème Congrès ordinaire de l’Union nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) a été interrompu à la phase de l’élection des nouvelles instances de l’Union : Le Président du Congrès à été obligé de se retirer de la salle pour des problèmes de sécurité. 
 Depuis le lundi 22 juillet, sous les débats virulents et les émotions créés par cette situation inédite et inacceptable dans le milieu des éveilleurs de conscience que sont les journalistes dans une société démocratique, des personnalités et des autorités de bonne volonté continuent d’offrir leurs concours pour ramener le calme propice à la reprise de l’élection des responsables des instances dirigeantes de l’UNJCI. Toutes ces démarches se font dans le respect de l’indépendance des journalistes et de leur Union. 
Dans cette situation, le Président et le Bureau du Congrès se sont imposé le silence pour permettre à toutes les médiations entreprises d’aboutir à d’heureuses conclusions. En conséquence de ce qui précède, le Bureau du 10ème Congrès de l’UNJCI :
• Rassure les candidats au Conseil exécutif et au Conseil d’Administration de l’UNJCI que le Président du Congrès n’a pas démissionné et continue sa mission ;
• Informe l’ensemble des journalistes que de bonnes propositions pour reprendre l’élection interrompue sont en cours de réalisation ;
• Félicite les journalistes pour l’intérêt à l’Union qu’ils démontrent, y compris par des débats souvent trop durs et à corriger ;  
• Reste convaincu que les pourparlers en cours aboutiront à l’organisation de l’élection des instances de l’UNJCI dans un très bref délai.
Enfin, le Bureau du 10ème Congrès ordinaire de l’UNJCI, appelant au calme, promet à l’opinion ivoirienne et aux partenaires nationaux et internationaux de l’UNJCI qu’il met tout en œuvre pour sortir l’Union de cette petite et regrettable mauvaise passe indépendante de sa volonté. 
Fait à Abidjan, le 25 juillet 2019   

Pour le Bureau du 10ème Congrès de l’UJNCI
César ETOU
Président

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Elephants locaux- Aka, Gouamene et Monguehi pour le sprint final

Côte d’Ivoire : la fille de Donald Trump à Abidjan pour un sommet régional sur le financement en faveur des femmes entrepreneurs