Lutte contre la pauvreté en milieu rural : Bientôt un mécanisme pour financer plus de 700 coopératives





lutte-contre-la-pauvrete-en-milieu-rural-bientot-un-mecanisme-pour-financer-plus-de-700-cooperatives


Lutte contre la pauvreté en milieu rural : Bientôt un mécanisme pour aider au financement de plus de 700 coopératives

 

"Ce programme permet aux paysans d’entrer facilement en possession de leurs fonds après la vente de leurs produits, à partir de leur compte bancaire mobile", a expliqué SE Bah Bi Gohi, administrateur général et directeur de cabinet du président d'ADN (Aider – Donner – Nourrir), pour expliquer l’enjeu immédiat du Programme de financement pour le développement agricole (PROFIDA), dont cette structure est l’initiatrice.

En fait, à travers ce programme, ADN entend aider le monde paysan à faire face aux difficultés auxquelles il est confronté. Notamment, la mévente des produits agricoles, le faible niveau de vie des acteurs, le vieillissement des vergers et tout autres difficultés d’ordre financier qui plonge le monde agricole dans la précarité. Le PROFIDA entend donc faire évoluer le monde agricole vers la modernisation des transactions financières.

Au terme donc de la phase 1 du programme qui a pris fin la semaine dernière, 730 coopératives dans 22 régions (sur les 31 régions que compte la Côte d’Ivoire), dont certaines regroupées en faîtière, ont ou être identifiées. Parmi elles, la Fédération ivoirienne des producteurs de café-cacao (FIPCC) et son président Christophe Gbê, qui fut PCA du défunt Fonds de garantie du café-cacao (FGCCC).

Pour la bonne marche du système mis en place, il faut assurer la restitution des fonds qui seront perçus par les coopératives, afin que d’autres structures puissent en bénéficier. C’est pourquoi, les initiateurs du PROFIDA ont élaboré un système de fonctionnement qui devrait permettre de pérenniser le programme. SE Célestin Bah Bi précise que donc que ‘‘pour ce programme, il faut non seulement identifier la cible, mais la contrôler et faire le suivi, jusqu’au résultat escompté’’. Ce qui passe nécessairement par la formation des commis au programme, avec pour mission d’être au contact physique et permanent des bénéficiaires.

En outre, les comptes mobiles des 75 591 membres des coopératives bénéficiaires leur permettront de sécuriser et de mieux gérer leurs fonds.

ADN est une organisation internationale à visée sociale et humanitaire dirigée par SE Omer Mana. Cette structure bénéficie d’un accord d’établissement avec l’Etat de Côte d’Ivoire. Ses missions sont entre autres de promouvoir l’agriculture, la santé, la protection de l’environnement, l’éducation et la formation. Tout comme les Droits humains, l’Art, la culture, le sport et la lutte contre la pauvreté.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Braves femmes

FPI/Proposition de créer un nouveau parti: Affi Nguessan répond à Laurent Gbagbo