Côte d’Ivoire : Guillaume Soro chez le président du Front populaire ivoirien





Côte d'Ivoire,Guillaume Soro,Pascal Affi N'guessan,Premier ministre


L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, après une visite de courtoisie, mercredi, à l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny et au président du Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire (RPCI) Bamba Moriféré, s’est rendu ce jeudi, chez le président du Front populaire ivoirien  (FPI, opposition), Pascal Affi N’guessan.

"Je suis venu rendre une visite de courtoisie et de travail au président Affi. Je suis venu le voir d’ailleurs en sa double posture de président de parti et d’ancien Premier ministre. Je me souviens qu’à Marcoussis, lui aussi a dû faire le sacrifice de son poste, au nom de la paix pour la Côte d’Ivoire", a déclaré, Guillaume Soro, au sortir de la séance de travail qu’il a eu avec la direction du FPI.

A lire aussi: Côte d’Ivoire: Bamba Moriféré heureux de recevoir Guillaume Soro "un vrai democrate et un patriote convaincu" 

Guillaume Soro a dit être venu pour expliquer au député de Bongouanou, Pascal Affi N’guessan, les circonstances de son départ de la présidence de l’Assemblée nationale, surtout qu’il avait sollicité en son temps, "son soutien, son vote et son accompagnement" pour briguer le poste.

Il a également informé M. Affi, de la création le 15 février, du Comité Politique qu’il préside et souhaité ses conseils et son accompagnement.

L’ancien Premier ministre, Guillaume Soro s’adressant à Affi N’guessan, lui aussi, ancien Premier ministre a souhaité que les anciens dirigeants des institutions de la République puissent se retrouver pour faire le diagnostic de l’état des lieux de la Nation.

Sur l’ensemble de ses préoccupations, Guillaume Soro s’est réjoui d’avoir "trouvé un homme d’Etat, disposé et disponible, qui a le souci de l’intérêt général".

Mercredi, Guillaume Soro et sa délégation ont rendu visite à Charles Konan Banny et au Pr Bamba  MoriféPartout où la délégation est passée, le message est resté le même. "Que les anciens institutionnels se retrouvent pour plancher sur la situation que traverse la Côte d’Ivoire". 

Il faut noter que le président du FPI ne s'est pas exprimé devant les micros des journalistes arguant que "dans la tradition, c'est le visiteur qui parle".

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Tribunal militaire : Des policiers poursuivis pour violation de consignes et non assistance à personne en danger

Arts martiaux/ Maitre Hanchi, précurseur du karaté en Côte d’Ivoire honoré