Assalé Tiémoko contredit Dao Gabala ‘’On ne peut pas héberger des joueurs d'une équipe nationale (…) sans contrat ‘’





assale-tiemoko-contredit-dao-gabala-on-ne-peut-pas-heberger-des-joueurs-dune-equipe-nationale-sans-contrat


Le journaliste d’investigation, Assalé Tiémoko, estime que la présidente du Comité de normalisation de la Fif, Dao Mariam Gabala a "menti" lorsqu’elle a affirmé que par le passé, les Eléphants de Côte d’Ivoire étaient logés sans contrat d’hébergement. Dans un message posté sur sa page Facebook, le député maire de Tiassalé a fait savoir que cela ne peut être possible. A cet effet, il a dévoilé un contrat qui a été signé entre l’hôtel Radisson Blu et la Fif.

'‘ Sur la question de l'hébergement des joueurs sans contrat avec l'hôtel Radisson Blu,  Mme Dao Gabala a menti sur le volet absence de contrat et a fait de la rétention d'informations.  Pour le prouver, il suffit d'interroger l'hôtel en question ou de s'adresser à l'ONS.  On ne peut pas héberger des joueurs d'une équipe nationale dans un hôtel renommé tel que "Radisson Blu», sans contrat. Il y a eu quatre contrats entre la FIF et cet hôtel. Et les factures de chaque hébergement sont fonction de la taille de la délégation à héberger. Contrat 1: 70 millions TTC. Contrat 2: 62 millions TTC. Contrat 3: 50 millions TTC. Contrat 4: 45 millions TTC. Et les factures sont payées par chèque par l'ONS et non en espèces. (voir ci-jointe la page de signature du contrat de 70 millions ). Il existe donc des contrats dont Mme Dao Gabala ne peut, en aucune manière, ignorer l'existence. '' a-t-il soutenu.

Notons que ce contrat qui a été publié par le maire Assalé Tiémoko date du 28 octobre 2020. Soit deux mois après le 27 aout 2020, date à laquelle, la Fifa a décidé de suspendre le processus électoral de la Fif

A lire aussi. Eléphants de Côte d’Ivoire : les graves révélations de Dao Gabala qui accablent Sory Diabaté

GZ

 

 

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Football : CAN-2021 au Cameroun, la compétition reportée en 2022

Macron demande aux maires français d’honorer les ex-combattants africains