Elections Mugef-ci : les fonctionnaires de Bouaké, Ferké, Korhogo, Boundiali, Kong, choisissent le changement avec la liste MUR de Zadi Gnagna





elections-mugef-ci-les-fonctionnaires-de-bouake-ferke-korhogo-boundiali-kong-choisissent-le-changement-avec-la-liste-mur-de-zadi-gnagna


Après l’Ouest, le Sud, le Centre-Ouest, ce sont les fonctionnaires des villes du Centre et du Grand Nord, qui ont reçu vendredi et samedi, la visite de la tête de liste du Groupe Maturité-Unité-Renaissance (MUR) (MUR), Théodore Gnagna Zadi. Tous, déterminés et heureux de voir ce candidat qui selon eux, ne se contente pas de rester dans sa zone de confort à Abidjan, ils lui ont renouvelé leur soutien. Ainsi à Korhogo et Ferké, au Groupe scolaire Bramacoté extension, les fonctionnaires lui ont souhaité le traditionnel ‘’Fotamana’’ avant de l’adouber.

"Cher frère et Président, il va de soi que vous ne battiez même pas campagne. Nous les fonctionnaires, savons ce que vous avez fait pour nous. Seul un ingrat pourrait refuser de vous apporter son suffrage. Nous, nous vous disons que nous ne sommes pas ingrats. Nous attendons impatiemment le samedi 11 décembre pour accomplir une simple formalité et vous porter à la tête de la Mugef-ci », ont-ils soutenu avec force. Mais bien avant, le Président de la Centrale Plateforme nationale, Gnagna Zadi a d’abord rendu hommage au camarade instituteur Bakayoko Bakounabi de L’Epp Bad douane de Ferké, décédé tragiquement le jeudi 2 décembre dans un accident de moto. Il a également rendu hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, avec qui il a négocié le Stock des arriérés.  Il leur a déroulé son programme et sa vision pour redonner vie à la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Mugef-ci). Un programme qui se décline en quatre axes à savoir la transparence, l’accessibilité aux soins, la redevabilité et les investissements.

Gnagna Zadi a saisi cette occasion pour mettre en mission ses camarades afin qu’ils soient vigilants jusqu’à la dernière minute en protégeant leurs votes.

Les fonctionnaires sont repartis heureux et déterminés à mettre fin à quatre ans de souffrance au soir du 11 décembre.

Lambert KOUAME avec Dircom

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Tout dépend de Gbagbo

Fraude aux examens : Avant les résultats du BAC, un enseignant exaspéré sort de graves secrets