France : Seko Fofana, l’Eléphant qui continue de monter en puissance





france-seko-fofana-lelephant-qui-continue-de-monter-en-puissance


La prestation de Seko Fofana face au PSG (1-1) samedi 4 décembre a confirmé la nouvelle dimension prise par l'international ivoirien du RC Lens. Le milieu de terrain est actuellement sans conteste parmi les meilleurs joueurs de la Ligue 1.

Douze ballons récupérés, 90% de passes réussies, 67% de dribbles réussis et 3 tirs dont deux cadrés. Les chiffres ne disent pas tout, ils évoquent juste l’essentiel. Dans le cas de Séko Fofana, les statistiques oublient de décrire les chevauchées fantastiques du Lensois, les incessants allers-retours d’un camp à l’autre et surtout l’emprise sur le jeu des Sang et Or.

L’international ivoirien confirme sa belle saison de l’année dernière en étant actuellement l’un des meilleurs – si ce n’est le meilleur – joueurs du championnat de France. Face au PSG samedi, Fofana a étalé la panoplie du parfait milieu de terrain ; celui qui ratisse, récupère, amorce les attaques et conclut parfois les actions. Buteur contre les Parisiens de Leo Messi et Kylian Mbappé, le natif de Paris est déjà à cinq réalisations depuis le début de la saison. C’est peu de dire que la 5e place de Lens au classement de la Ligue 1 doit beaucoup à l’ancien joueur de Manchester City.

L’entraineur des Sang et Or, Franck Haise, lui, ne tarit pas d’éloges envers son international ivoirien. « C’est quelqu’un d’intuitif. (…) Il connaît bien le club, nos principes de jeu (...) Il s’est bonifié sur des aspects défensifs. Il a toujours fait passer le collectif de façon prioritaire, et c’est pour ça que je l’ai nommé vice-capitaine en début de saison. Cela lui a donné encore plus de confiance peut-être et aussi des responsabilités qu’il avait envie de prendre. C’est le moment pour lui de continuer son évolution. Il peut par exemple augmenter sa variété de dernière ou d’avant-dernière passe. »

Absent pour la CAN ?

Épanoui à Lens, Seko Fofana ne devrait pourtant pas rester trop longtemps dans le club du Nord de la France, tellement sa cote de ne cesse de monter. Le milieu de terrain, qui n’avait pas su faire son trou à Manchester City, rêve toujours plus grand au point de vouloir désormais se concentrer sur son club et mettre entre parenthèses la sélection ivoirienne.

En 2017, celui qui a grandi dans le 20e arrondissement de Paris avait décidé porter le maillot des Éléphants après avoir évolué en équipe de France des moins 16 ans jusqu’au moins de 19 ans. Aujourd’hui, quatre ans son premier match, et six pauvres sélections, celui qui admire Yaya Touré ne donne pas la priorité à la Côte d’Ivoire. « Il (Fofana) était dans ma liste mais je me suis entretenu avec lui et son choix est de ne pas venir en sélection, expliquait début octobre Patrice Beaumelle, le sélectionneur des Éléphants. Il n'y a pas de problème entre nous mais, aujourd'hui, il donne la priorité à son club et c'est son choix ».

Il est donc peu probable de voir le colosse lensois à la prochaine Coupe d’Afrique avec la Côte d’Ivoire. Une absence qui ravit d’avance le RC Lens et les suiveurs de la Ligue 1.

 

Source ; rfi.fr

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Election à la Fif : Emmanuel Eboué accorde son soutien à Didier Drogba

Drame à l’Hôpital Général d’Adzopé: le ministre Pierre Dimba N’Gou promet des sanctions