Congés anticipés, le gouvernement tape du poing sur la table : les fauteurs de troubles passibles de poursuites judiciaires





conges-anticipes-le-gouvernement-tape-du-poing-sur-la-table-les-fauteurs-de-troubles-passibles-de-poursuites-judiciaires


Le gouvernement ivoirien a décidé d’opter pour le langage de la fermeté face aux élèves et autres individus, fauteurs de troubles, incitant les autres élèves à aller par anticipation en congés de noël et de fin d’année.

Ces violences qui ont touché 27 départements le lundi et 9 le mardi sont "intolérables et inacceptables", a martelé le gouvernement qui a décidé d’employer le langage de la fermeté.

A lire aussi: Congés anticipés : "Le moment de sévir avec force est arrivé", préconise Zadi Gnagna

Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, ces fauteurs de troubles dont certains ont été interpellés pourraient subir des sanctions judiciaires.

"Le ministre de la Justice a reçu des consignes afin que la fermeté la plus absolue soit appliquée", a averti, Amadou Coulibaly, après un Conseil des ministres, tenue ce mercredi.

Il a également fait savoir que des consignes ont été données pour que des sanctions administratives soient prises, allant de "l’exclusion temporaire à l’exclusion définitive", en cas de récidive.

A deux semaines des congés de Noël, des élèves troublent les cours en s’attaquant à l’administration et à certains de leurs camarades par des coups de pierres et coups de sifflets dans le but d’aller en congés avant la date indiquée.

A Taabo, dit-on, ces fauteurs de troubles ont poussé l’outrecuidance jusqu’à s’attaquer à la brigade de Gendarmerie.

Les congés de Noël et de Nouvel an, sont prévus du vendredi 18 décembre 2021 au dimanche 03 janvier 2022 inclus.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Ouattara, évitons-nous une autre guerre !

Coronavirus : Un ministre de Ouattara se met en confinement