Accusé d’agression sexuelle et séquestration, Kofi Olomidé condamné, mais libre





accuse-dagression-sexuelle-et-sequestration-kofi-olomide-condamne-mais-libre


La star de la Rumba congolaise, Kofi Olomidé, a été condamné, ce lundi 13 décembre 2021, en appel d’accusation de séquestration, à 18 mois d’emprisonnement avec sursis probatoire de 3 ans. Par contre, concernant l’accusation d’agression sexuelle, il a été relaxé.
La Cour d’appel du tribunal de Versailles devait rendre son verdict dans les accusations d’agressions sexuelles et de séquestration sur 4 de ses danseuses. On se souvient que ce sont 8 ans de prison ferme qui avait été requis contre l’artiste.
Les plaintes de ses ex-collaboratrices ont été déposées entre 2017 et 2013. Ces dernières l’accusaient de les avoir enfermées dans un pavillon gardé lors de ses tournées en France. Elles l’accusent également d’avoir eu des relations sexuelles régulières avec lui.
Aujourd’hui, on peut dire que Kofi Olomidé est fixé sur son sort dans cette affaire. Car sa carrière en Europe avait pris du plomb dans l’aile parce qu’il ne pouvait se rendre en Europe pour ses spectacles au risque de se faire arrêter.

Modest KONE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Manchester United : Amad Diallo vers un prêt à Sheffield United

Taux de suicide : La Côte d'Ivoire parmi les pays les plus touchés