Abobo-Baoulé : la chefferie fait don de matériel au centre de santé et au commissariat du 34e arrondissement





abobo-baoule-la-chefferie-fait-don-de-materiel-au-centre-de-sante-et-au-commissariat-du-34e-arrondissement


Les populations d’Abobo-Baloulé avec à leur tête, le chef Amondji Djongon Claude ont fait don, de matériel au centre de Santé communautaire, au commissariat du 34e arrondissement ainsi qu’à l’institut d’hygiène, tous implantés dans leur village, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée, samedi, à l’espace Dougbo dudit village.

Ces lots, composés d’un véhicule de type 4x4 tout neuf, d’un ordinateur portable et d’un ordinateur de bureau, d’une imprimante et d’une photocopieuse, est destiné au Commissariat du 34e arrondissement d’Abobo-Baoulé.

Au centre de santé, la population a offert un lot de lits d’hôpital et un lot de médicaments, le tout couronné par une ambulance toute neuve "équipée de toutes les commodités", selon le 2è adjoint au chef d’Abobo-Baoulé et président de la Commission juridique et de Contrôle de gestion Clotaire Yobou-Nampé, porte-parole du chef qui estime à près de 100 millions de FCFA ces dons.

A l’institut d’hygiène la population a honoré un de ses engagements en lui remettant un don d’une valeur de 5 millions FCFA qui lui avait été promis.

A lire aussi: Développement : la chefferie d’Abobo-Baoulé pose la première pierre du centre commercial Dougbo

Expliquant la portée de cette action, la chefferie dit "viser le bien-être des populations", notamment, sa sécurité et sa santé.

"En offrant au centre de santé du matériel, c’est pour que les premières nécessités médicales soient assurées, une ambulance pour permettre à ce centre de rehausser son plateau technique en lui permettant de faire la liaison entre avec les autres grands centres", a justifié Clotaire Yobou-Nampé, invitant les récipiendaires à prendre soin de ce matériel pour le bonheur de tous les patients.

En offrant un véhicule à la Police, le donateur a expliqué que c’est parce que la sécurité tient à cœur à cette population. Et de rassurer les récipiendaires qu’ils peuvent compter sur le village dans leur travail de sécurisation des personnes et des biens.

La Commissaire divisionnaire, 2e préfet de police adjoint, Akaffou Adèle, représentant le préfet d’Abidjan, le commissaire divisionnaire major de police Dosso Siaka a transmis ses vifs remerciements à la communauté villageoise avec à sa tête le chef Amondji Claude avant de louer cette initiative du village qui, par ce don, démontre de l’intérêt qu’il porte à la sécurité des personnes et des biens. Ce geste est selon elle, la preuve de la disponibilité de la chefferie à aider la Police nationale dans l’accomplissement de ses missions régaliennes. Elle permet de renforcer les capacités opérationnelles des agents dans le cadre de la sécurisation des populations et de leurs biens. Elle a, au nom du préfet de police d’Abidjan et de toute la hiérarchie policière, traduit son infinie reconnaissance à la communauté villageoise et à la chefferie en particulier pour ce soutien constant et inestimable. Elle a invité ses collaborateurs du commissariat à prendre soin de ce véhicule et à en faire un bon usage.

Abondant dans le même sens, le Dr Bedé Konan Henri, médecin principal du centre de santé d’Abobo-baoulé a également exprimé sa gratitude aux populations pour ce don.

Pour lui, ce don est la preuve que les populations ont compris le sens de l’expression formation à base communautaire. Car la communauté doit agir en amont et en aval pour l’épanouissement de la formation sanitaire.

Il a toutefois plaidé pour que ce centre de santé soit doté en groupe électrogène et en tondeuse. Pour faire face au diabète qui prend de l’ampleur, il plaide aussi pour l’acquisition d’un appareil pour faciliter la tâche aux personnes diabétiques.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Affaire "anniversaire d'Emma Lohouès" : la police se prononce

Droits humains et questions Wash : Des journalistes ouest-africains s'imprègnent de la réalité ghanéenne