Au Burkina Faso, un nouveau gouvernement appelé à la "cohésion" face au "terrorisme"





au-burkina-faso-un-nouveau-gouvernement-appele-a-la-quotcohesionquot-face-au-quotterrorismequot


Le président burkinabè a nommé lundi un gouvernement de 26 ministres. Seuls dix nouveaux ministres font leur entrée dans cette nouvelle équipe, pour 19 départs, certains portefeuilles ayant été fusionnés. Pour son entrée en fonctions, le nouveau Premier ministre Lassina Zerbo a appelé à la "cohésion" pour lutter contre la violence jihadiste qui frappe le pays.

Le Burkina Faso a un nouveau gouvernement depuis lundi 13 décembre, dans lequel plusieurs ministres ont gardé leur poste, sous la houlette de Lassina Zerbo, nommé Premier ministre trois jours auparavant.

Le président Roch Marc Christian Kaboré a constitué un gouvernement de 26 ministres, contre 34 dans le précédent qui avait été limogé le 8 décembre, accusé d'être incapable d'enrayer les attaques terroristes. 

Plusieurs titulaires sont toutefois reconduits, y compris dans des ministères clés comme Barthélémy Simporé à la Défense, Maxime Koné à la Sécurité, Lassané Kaboré à l'Économie, a annoncé le secrétaire général du gouvernement, Wenceslas Sanou, à la télévision. 

L'ex-chef de file de l'opposition Zephirin Diabré est également maintenu au ministère de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale, tout comme Benewende Sankara à l'Habitat. Finalement, seuls dix nouveaux ministres font leur entrée dans ce gouvernement, pour 19 départs, certains portefeuilles ayant été fusionnés.

Lire la suite sur france24.com

En lecture en ce moment

Deux embarcations de 111 migrants font naufrage dans la méditerranée

Augmentation du nombre de cas infectés au Covid-19 : la situation de plus en plus inquiétante