Zoo d’Abidjan : Des Ivoiriens exigent la réintégration d'un employé licencié pour avoir dénoncé la maltraitance des animaux





zoo-dabidjan-des-ivoiriens-exigent-la-reintegration-dun-employe-licencie-pour-avoir-denonce-la-maltraitance-des-animaux


Depuis la réouverture du zoo d’Abidjan, des voix s’élèvent pour exiger la réintégration du jeune Eunock Mélèdje Agnès, ancien employé de cette structure. Il a été licencié, l’année dernière, dans le mois de septembre, pour avoir dénoncé les conditions de vie des animaux.

"Suite à la divulgation d’informations concernant vos activités professionnelles et celles du Zoo d’Abidjan, nous sommes dans le regret de vous informer que votre contrat prend fin dès réception de cette lettre", publiait à la même période, la radio française RFI, un extrait de son courrier de licenciement.

 

À lire également - Zoo national d’Abidjan : Une nouvelle tarification en vigueur depuis ce mardi

 

Le soigneur du zoo d’Abidjan avait relevé, à l’époque, des dysfonctionnements dans le traitement des animaux. Ce qui n’avait pas plu à son employeur qui a préféré se séparer de lui.

Suite aux déclarations d'Eunock Mélèdje Agnès, le zoo a été fermé pour rouvrir le 20 décembre 2021, après avoir fait peau neuve à hauteur de 530 millions FCFA. Plutôt que ce soit cet événement qui retienne l’attention des populations, c’est plutôt la situation de l’ex-soigneur qui préoccupe les populations.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Mali: l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta a quitté le pays

Décès de George Floyd : “Trop, c’est trop !” s’indigne le Forum des Anciens Chefs d’États d’Afrique