Côte d’Ivoire/ Enseignement supérieur : Les cours ont effectivement repris dans les universités





Côte d'Ivoire,Enseignement supérieur,universités,Les cours ont repris


Les cours ont effectivement repris à l'université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, avons-nous pu constater, ce mardi 5 mars.

Au sortir d’une rencontre le 1er mars 2019 avec des responsables gouvernementaux, le premier secrétaire général adjoint de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), Dr Koffi Kouablan Edmond, a annoncé la suspension de leur grève et la reprise des cours le lundi 4 mars dans les universités ivoiriennes.

Sur place, le constat était clair. Lles cours ont effectivement repris. La cour du campus grouillait de monde. Enseignants, chercheurs et étudiants étaient à leur postes qui pour les TD qui pour des cours magistraux ou encore pour faire des recherches.

"Nous sommes heureux de reprendre les cours. Depuis hier, nous sommes là et les professeurs aussi viennent dispenser leurs cours. Nous les exhortons à s’entendre avec l’Etat car il y va de notre avenir", a déclaré Diane G. en maîtrise de droit.

Yao Stéphane a pour sa part lancé un plaidoyer au gouvernement afin de prendre en compte les revendications de leurs enseignants.

"C’est nous les plus gros perdants de cette crise car nos parents n’ont pas les moyens de nous envoyer à l’étranger pour faire des études. Que le gouvernement pense à notre avenir et qu’il prenne en compte les revendications des enseignants", plaide Honoré Yao, étudiante en géographie.

Quand aux enseignants, ils n’ont pas voulu répondre à nos questions, nous ramenant à leur secrétaire général. Ce que nous avons cependant pu retenir, c’est que la trêve durera 2 semaines, le temps d’observer la prise en compte effective de leurs revendications parmi lesquelles le paiement des arriérés des heures complémentaires, l’amélioration de leurs salaires, de leurs indemnités de logements, de leurs primes de recherche. Les enseignants dénoncent aussi la suppression des cours d’anglais, d’informatique et des sorties pédagogiques en 1ère et 2e année d’université, etc.

Il est bon de rappeler qu’à la suite de la première partie de cette grève, onze (11) enseignants chercheurs ont été sanctionnés par le conseil de l’université de Cocody pour cause de grève. Une décision qui a aggravé  la situation dans les universités publiques où les cours ont été  arrêtés pendant plusieurs semaines.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Kandia Camara après sa rencontre avec les syndicats : "La paix est revenue à la maison"

Can 2019 : Gbohouo Sylvain '' Nous avons tout donné mais hélas...