Guinée Bissau : Situation confuse après des tirs autour du palais présidentiel





guinee-bissau-situation-confuse-apres-des-tirs-autour-du-palais-presidentiel


La situation demeure confuse à Bissau, la capitale de la Guinée-Bissau, après que des tirs aient été entendus autour du palais présidentiel. Des hommes armés ont encerclé et ouvert le feu sur le palais présidentiel où le président Umaro Sissoco Embaló et son Premier ministre Nuno Gomes Nabiam étaient en réunion, informe BBC. Pour l’heure, on ignore encore les motivations des assaillants.
Des militaires et des policiers venus sur les lieux ont essuyé, selon BBC, des tirs. Un policier aurait été abattu.
Dans la capitale du pays, c’était la débandade totale. Les commerces ont fermé, les écoles ont libéré les élèves et la population apeurée a préféré se mettre à l’abri.

La CEDEAO condamne une "tentative de coup d'Etat"

Si on ignore encore ce qui se passe, la CEDEAO, elle, a condamné, selon RFI, « une tentative de coup d’Etat ». Dans son communiqué, l’Institution sous-régionale « « condamne cette tentative de coup d’État et tient les militaires responsables de l’intégrité physique du président Umaro Sissoco Embalo et des membres de son gouvernement ».
Umaro Cissoko Embalo, ex-Premier ministre, a été élu président de la République de la Guinée-Bissau, début 2000.

Modeste KONE

Partarger cet article

En lecture en ce moment

E-commerce: La souffrance des livreurs

Décès de l'ancien Premier ministre Seydou Diarra à 87 ans