Election à la Fif, Idriss Diallo à Gnamien Konan : '' je ne suis ni son ami, ni son militant, encore moins son employé ''





election-a-la-fif-idriss-diallo-a-gnamien-konan-je-ne-suis-ni-son-ami-ni-son-militant-encore-moins-son-employe



Yacine  Idriss Diallo, candidat déclaré à l'élection du prochain président de la Fif,  n'a pas du tout apprécié la sortie de l'ancien ministre Gnamien Konan, lui demandant de retirer sa candidature au profit de Didier Drogba.  Dans un message posté sur sa page Facebook, il a craqué ses vérités à l'homme politique ivoirien.  
C'est avec surprise que j'ai lu un post attribué à Mr Gnamien Konan dans lequel il m'interpelle de façon inappropriée. 
'' Je connais Mr Gnamien Konan de loin,nous n'avons aucune affinité, je sais qu'il est en politique et je n'ai jamais porté de jugement ou fais de commentaires sur ses choix , actes, ambitions ou propos par respect de l'ivoirien libre qu'il est de mener sa barque comme bon lui semble. Je lui  demande en retour de respecter les miens et de n'avoir aucune familiarité avec moi au point de me faire des injonctions ou d'avoir la prétention de me donner des instructions.  Je ne suis ni son ami, ni son militant encore moins son employé. '' a indiqué Gnamien Konan puis d'ajouter 
'' Aussi je souhaite que même si l'élection à la Fédération Ivoirienne de Football concerne tous les Ivoiriens et Ivoiriennes, nous puissions garder le bon ton et je l'ai déjà indiqué auparavant je ne laisserai personne s'autoriser à me manquer de respect ou à me dénigrer .Que tout le monde se le tienne pour dit. Cette élection doit être menée avec des valeurs, des principes, de la loyauté et du fair-play.  Je ne poserai aucun acte de belligerance à l'endroit des autres candidats qui sont en droit d'aspirer  au même titre que moi à diriger la FIF. Les électeurs choisiront leur Président en mars et la vie continuera dans notre beau pays. Par conséquent sachons raison garder. '' 

GZ 

En lecture en ce moment

Réseau des ‘’Panafricaines’’ : La section ivoirienne se met en place

Arrêtée pour "injures à Simone Gbagbo" : Arlette Zatté écope de 6 mois de prison